Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur pour les entreprises

Vote d’une motion de soutien aux entreprises du Pays basque face à la flambée des coûts de l’énergie

Lors de l'Assemblée Générale du vendredi 18 novembre 2022, les élus de la CCI ont voté une motion de soutien aux entreprises du Pays basque face à la flambée des coûts de l’énergie.
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Lundi 21 novembre 2022

Depuis près d’un an, les prix de l’énergie flambent dans toutes les régions de l’Union Européenne. Le conflit sur les territoires ukrainiens déclenché par la Russie et les mesures de sanctions contre ce pays décidées par l’UE accentuent cette crise énergétique sans précédent depuis le choc pétrolier de 1974. 

 

Début 2021 en France, la molécule de gaz s’échangeait à 35 euros le MWh. Au 30 août 2022, ce prix s’élève à 208 euros, soit presque 6 fois plus. Mi‐juillet 2021, le prix du MWh d’électricité était de 75 €. Aujourd’hui, il s’affiche en moyenne à 450€, soit également 6 fois plus. 

 

Cette crise tire l’inflation dans la zone euro à son plus haut niveau et menace dangereusement ménages et entreprises. 

 

Au Pays basque, 80% des entreprises se déclarent impactées par ces augmentations, selon une enquête menée conjointement en septembre 2022 par les CCI Nouvelle-Aquitaine pour laquelle 100 entreprises locales ont répondu. Plus de 3 entreprises sur 4 constatent une rentabilité impactée de manière significative voire très significative, et 60% indiquent que l’exploitation de leur entreprise est menacée à court ou moyen terme. 

 

En plus des difficultés de recrutement qui perdurent, des délais d’approvisionnement de plus en plus tendus, de l’envolée des coûts des matériaux, de la pénurie de composants, les marges se réduisent et les trésoreries deviennent préoccupantes. 70% des entreprises basques interrogées constatent une baisse de leurs marges et 33% une réduction de leur trésorerie.

 

La CCI Bayonne Pays Basque souhaite que des actions et mesures d'urgence soient mises en œuvre afin que cette situation cesse et qu’elle soit stabilisée autour de prix permettant de conserver de la compétitivité et de la visibilité pour son tissu économique. 

 

Dans ces conditions, les membres de la CCI Bayonne Pays Basque, réunis en Assemblée Générale le vendredi 18 novembre 2022 à Bayonne, soulignent les préoccupations suivantes : 

 

  • Tout d’abord, La CCI Bayonne Pays basque souhaite rappeler l’engagement des entreprises en faveur de la sobriété énergétique. Les entreprises n’ont pas attendu cette crise pour agir sur leur consommation d’énergie et celles-ci vont immanquablement continuer à se mobiliser sur ces enjeux de sobriété et de décarbonation. La CCI Bayonne Pays basque s’engage à soutenir les efforts des entreprises dans le cadre du plan de sobriété énergétique annoncé par le Gouvernement, afin d’atteindre l’objectif d’une réduction de 10 % de la consommation d'énergie d'ici 2024. 
     
  • Ensuite, il parait urgent et capital, que l’UE poursuive ses initiatives afin de repenser les marchés de l’énergie. La dérégulation actuelle et les mécanismes de ces marchés doivent être revus. Le plafonnement du prix du gaz utilisé pour produire de l’électricité (dit « mécanisme ibérique »), proposition soutenue par la France et actuellement débattue dans les sommets européens, permettrait de contenir les prix de manière effective. Il est souhaitable que l’accord obtenu à l’issue du Conseil européen du 20 octobre dernier aboutisse à une telle mesure.
     
  • Il est également demandé à l’Etat français de rendre ses aides plus accessibles à l’ensemble des entreprises françaises. Les conditions d’accès à l’aide « gaz et électricité » pour les entreprises grandes consommatrices d’énergie doivent être simplifiées et améliorées, tout comme les conditions d’accès au bouclier tarifaire qui restent peu lisibles selon les typologies d’entreprises et l’énergie visée. Même si c’est essentiel, l’extension du bouclier tarifaire aux entreprises, annoncée par la Première Ministre le 14 septembre dernier, ne bénéficie actuellement qu’aux petites entreprises de moins de 10 salariés ayant un chiffre d'affaires inférieur à deux millions d’euros et ayant un compteur électrique d’une puissance inférieure à 36 kVA. 
     
  • En parallèle, la mise en œuvre de mesures concrètes doit se poursuivre, notamment les actions visant à faciliter les relations entre les fournisseurs d’énergie et les consommateurs (mobilisation du médiateur de l’énergie et des courtiers experts, développement des achats groupés, extension des contrats d’achat de gré à gré), ainsi que les mesures d’accélération des projets d’énergies renouvelables et d’autoconsommation. Il est également demandé la prolongation des dispositifs d’aide à la décarbonation, notamment les appels à projets Décarb Flash et Décarbonation. 

 

Aucune entreprise en difficulté pour payer ses factures d’énergie ne doit être laissée de côté.

 

Grâce à sa proximité, la CCI Bayonne Pays basque accompagne les entreprises dans la réduction de leurs consommations d’énergie et la mise en place de solutions alternatives. Elle pourra également mobiliser sa cellule de crise dédiée aux entreprises en difficulté, comme elle l’a fait lors de la crise sanitaire et le déclenchement de la guerre en Ukraine. Car au-delà de la flambée des prix, il s’agit aussi de préparer l’éventualité de délestages et de coupures hivernales. 

 

La CCI Bayonne Pays basque se tient prête et sera aux côtés des entreprises du territoire pour les aider à tenir l’hiver.

 

En savoir + sur le Médiateur National de l'Énergie