Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

BDE Adour : un outil au service des PME

12/09/2012

Créé pour pérenniser l’activité industrielle du bassin de Lacq, le bureau de développement économique des Pays de l’Adour propose des prêts participatifs aux entreprises de Bigorre, du Béarn et du Pays Basque. Investissements et créations d’emplois à la clé.

La mission du bureau de développement économique des Pays de l’Adour est directement liée au gisement de gaz naturel de Lacq. C’est dans le sous-sol de cette commune des Pyrénées-Atlantiques, que l’on découvre, en 1951, un fabuleux gisement de gaz naturel.

Lancée à partir de 1955, l’exploitation de gaz naturel a culminé en 1978 avec près de 8 milliards de m3 produits mais la fin du gisement, programmée pour 2013, est anticipée. En prévision de cet arrêt et dans le but de pérenniser l’activité industrielle du bassin de Lacq (environ 8 000 emplois aujourd’hui), la Société Nationale des Pétroles d'Aquitaine a créé l'association BDE Adour en 1973.

Cette association, présidée depuis 2009 par M. Gérard Tremege, le maire de Tarbes, rassemble la CCI Bayonne Pays Basque, la CCI Pau Béarn, la CCI des Hautes-Pyrénées,  la Communauté d’agglomération de Pau, la Communauté de communes de Lacq, la Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes, le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques et le Conseil Général des Hautes-Pyrénées.

Elle dispose d’un fond d’aujourd’hui 16 millions d’euros alimenté par une taxe sur l’extraction du gaz.

Un effet de levier bancaire

Concrètement, le BDE Adour accorde des prêts participatifs d’un montant de 150 000 euros maximum à des entreprises qui portent un projet associant investissement et création d’emplois. Ces prêts ne s’accordent que si l’entreprise dispose d’une autre source de financement d’un niveau équivalent, le prêt du BDE Adour assurant alors un effet de levier bancaire. Autre condition exigée de l’entreprise : accroitre ses fonds propres de 20% du montant demandé au BDE Adour.

Trois comités locaux pilotés par les CCI, instruisent les dossiers déposés par les entreprises ou porteurs de projet. Pour le Pays Basque, c’est la CCI de Bayonne qui instruit les dossiers.

Pour la période 2010/2011, et pour le seul Pays Basque, ce sont 14 entreprises qui ont bénéficié de prêts d’un montant global d’un million d’euros qui ont permis d’obtenir 2,6 millions de prêts bancaires. Quatre millions d’euros d’investissement ont été réalisés par ces entreprises qui ont augmenté leurs fonds propres d’1,6 million d’euros. En termes d’emplois, ce sont 51 créations de postes qui sont prévues dans les trois ans.

En août dernier, les représentants des entreprises Etche Sécurité  de Mauléon (conception et fabrication de chaussures de sécurité) et Aguila Technologies (start up de systèmes électroniques communicants) de Bidart se sont vu remettre chacun un chèque par André Garreta, président de la CCI Bayonne Pays Basque (photo ci-contre).

Ces deux entreprises, l’une en Pays Basque intérieur qui pérennise un savoir-faire local dans un territoire en relatif déclin industriel, et l’autre,  implantée sur la Technopole Izarbel qui relève le défi des nouvelles technologies, sont deux beaux exemples de soutien illustrant concrètement la mission du bureau de développement économique des Pays de l’Adour.

Contact BDE Adour CCI Bayonne Pays basque : 05 59 46 58 69

Pour en savoir plus :

Un article de Sud Ouest, publié en mars 2012, sur le BDE Adour.

Un article de l’Usine Nouvelle publié en novembre 2009 sur la reconversion du bassin de Lacq.

Un reportage publié en 2007 dans Science & Vie sur le même sujet.

Le site internet du pôle de compétitivité Avenia basé à Pau et positionné sur un usage du sous-sol à des fins de diversification énergétique et de responsabilité environnementale :
 http://www.pole-avenia.com

 

 

Popup
Élection membres du bureau