Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Nous améliorons votre compétitivité

23/08/2012

En service depuis le mois de juin 2012, la nouvelle grue GR14 travaille deux fois plus vite que les autres grues du Port de Bayonne. Econome et écolo, cette grue implantée sur la zone portuaire de Tarnos améliore considérablement la compétitivité du Port de Bayonne et de ses usagers.

Les chiffres sont impressionnants : un poids de 556 tonnes, une hauteur de 60 mètres, un coût de 4,8 millions d’euros financés à la hauteur de 3,6 millions par la CCI Bayonne Pays Basque et de 1,2 millions d’euros par le Fonds européen de développement régional.  Commandée à la société italienne Reggiane (rachetée ensuite par le groupe américain Terex), la grue GR14 été livrée sur le Port de Bayonne en mars 2011.

Prévue avant la fin de l’année 2011, la mise en service de cette grue a été retardée de quelques mois pour permettre de réaliser des études complémentaires de structure et résistance du quai. Par ailleurs, pendant les essais de réception de la grue, obligatoires avant sa mise en service, une panne majeure (enrouleur de 20 kV) a eu lieu, ce qui a engendré deux mois d’immobilisation et d’interruption des essais.

Depuis le mois de juin 2012, après une batterie d’essais en continu pendant plusieurs semaines ayant permis de traiter différents trafics sur des manutentions complètes, la grue a obtenu son agrément pour pouvoir fonctionner. Cette nouvelle grue se distingue par son rendement d’une capacité maximum de 800 tonnes/heure là où l’autre grue kangourou présente sur le port (et déjà performante) atteint 300 tonnes/heure.

« La GR14 travaille deux fois plus vite que les six autres grues du port » déclarait André Garreta, président de la CCI Bayonne Pays Basque, aux journalistes venus assister, le mercredi 22 août, au premier fonctionnement de type « kangourou ». Le navire Creola y déchargeait 7 000 tonnes d’engrais en un temps record grâce à ce système de manutention : la marchandise extraite du navire par la benne de la grue est déposée sur une bande transporteuse qui l'achemine ensuite aux usines situées en arrière des quais.

Environnement et compétitivité

Ce système de manutention continue de type « kangourou » supprime ainsi le brouettage (utilisation de camions et tracteurs acheminant la marchandise des quais vers les clients). Cette opération réduit l’impact de la manœuvre sur l’environnement. Autre spécificité « écolo » de cette grue : ses ventilateurs aspirants de forte capacité limitent les envols de poussières de produit lors des manutentions. « Nous avons consacré 550 000 euros à ce système d’absorption des poussières » précisait André Garreta au journal Sud Ouest.

Toujours en termes de performance environnementale, cette grue est également économe sur le plan de la consommation électrique grâce à son système de récupération de l’énergie générée par les charges entrainantes et de freinage des mouvements de la grue.

D’un point de vue économique, son haut rendement et sa forte capacité participent au développement du report modal et de nouveaux trafics. Les navires pouvant être manutentionnés plus rapidement, la grue GR14 améliore la compétitivité du port de Bayonne et de ses usagers. Sa capacité a par ailleurs été un élément déterminant de l’implantation sur la zone de Tarnos du laminoir du Groupe Beltrame.

 

L'acquisition de la grue portuaire GR14 est cofinancée par l'Union européenne.
L'Europe s'engage en Aquitaine avec le Fonds européen de développement régional.

Popup
Soluccio