Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Aerotrade, une plate-forme d'achats pour 10 entreprises de l'aéronautique

11/02/2013

Les PME du Sud-Ouest doivent financer leurs investissements pour suivre les cadences et maintenir le niveau des recrutements.

Les livraisons d’Airbus sont passées de 378 appareils en 2005 à 534 en 2011. En 2012, 588 avions ont été livrés. Le carnet de commandes d'Airbus est plein pour les sept prochaines années. Airbus est partenaire du fonds spécialisé Aerofund 2, aux côtés de la Caisse des dépôts et du groupe Safran. Un nouveau fonds, Aerofund 3 amplifiera la démarche de consolidation des fonds propres. Concernant les besoins en fonds de roulement, Airbus s’est engagé à porter ses commandes fermes à six mois minimum. Cet engagement doit être répercuté sur la supply chain, par les fournisseurs de rang 1 vers ceux de rang 2.

De nombreuses entreprises des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées sont confrontées à une crise de croissance. Elles doivent à la fois trouver les moyens de financer leurs investissements pour suivre les cadences imposées par les donneurs d’ordres et maintenir un fort niveau de recrutement.
Pour certaines entreprises, la solution passe par une mutualisation des moyens. Le projet, piloté depuis plus d'un an par les équipes d'Aerospace Valley, vient d'aboutir à la création de la SAS Aero Trade : une plateforme collective d'achats qui a pour objet de prendre en charge la gestion des approvisionnements matières et fournitures pour le compte des dix actionnaires d’Aquitaine et de Midi-Pyrénées : Cauquil (31), Espace (31), Figeac Aero (46), Lauak (64), Map (64), Maz'Air (09), Mecahers (31), Sotip (31), Safial Profor (65) et Sud Aéro (31).

Ce dispositif pilote est soutenu par Airbus et le Gifas. Airbus apporte une garantie financière de 15 millions d’euros et l’État, via une avance remboursable d’Oséo de 3,5 millions d’euros.
La plate-forme d’achats a signé fin 2012 sa première commande de matières premières. Dans un premier temps, la plateforme va se consacrer à l'achat de matières premières (titane, alliages légers...). Les achats d'équipements interviendront dans un second temps. Aero Trade est présidée par Serge Assorin, PDG de Sud Aero.
Aero Trade pourrait associer d'autres acteurs aéronautiques dans les prochains mois.

Reste la question du recrutement. L’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) de Midi-Pyrénées a évalué les besoins de main-d’œuvre de l’aéronautique dans la région pour les deux ans à venir. Neuf mille postes seront concernés. Selon l’Insee, au printemps 2012, près de trois chefs d’établissement sur quatre déclaraient rencontrer de réelles difficultés à trouver du personnel qualifié. De nouvelles méthodes de recrutement se mettent en place (simulation, opérations de mutualisation, structures de formation) et font leurs preuves.

Découvrez l'exposition interactive des métiers de l'Aéronautique du 8 février au 22 mars 2013 à la CCI Bayonne Pays Basque.

Popup
Élection membres du bureau