Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Akira Technologies : de solides liens avec la CCI et l’ESTIA

01/04/2015

InAkira Technologiegénieur de formation, Sylvain Loumé est le fondateur et le gérant de la SARL Akira Technologies. Spécialisée dans la mécanique, l’électronique et l’informatique industrielle, l’entreprise bayonnaise de 23 salariés offre un savoir-faire unique dans les marchés de niche que constituent les secteurs des bancs d’essai et des moteurs à pistons.

Les équipes d’ingénieurs d’Akira conçoivent et réalisent des bancs d’essai leur permettant de tester et valider des moteurs, sous-ensembles et pièces aéronautiques. D’autres sont vendus à une grande enseigne d’équipements de loisirs afin de tester la résistance de palmes, les rebonds de ballons, le rendement de moulinets de pêche… « Les machines que nous réalisons sont complexes et certains de leurs composants n’existent pas sur catalogue, souligne Sylvain Loumé. Nous sommes constamment contraints d’innover et de pratiquer de la R&D très appliquée. » 

La mise au point de moteurs à pistons pour des motos de compétition constitue l’autre spécialité d’Akira, au profit de constructeurs japonais ou d’écuries professionnelles. La société développe aussi des bancs pour des composants d’un motoriste de Formule 1… Forte d’un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros, la société planche sur la conception de son propre moteur destiné à l’aviation légère, type ULM. Une unité de fabrication devrait même voir le jour. « L’objectif d’Akira est à terme de proposer ses propres produits », confie Sylvain Loumé.

« Lors de la création de l’entreprise en 2003, nous avons contacté la CCI qui nous a aidé à trouver un local au cœur de la zone Saint-Frédéric à Bayonne, ce qui n’était pas une mince affaire puisque nous démarrions de rien. Puis, pour accompagner le développement d’Akira, nous avons bénéficié il y a quelques années d’un prêt de 100 000 euros du Bureau de développement économique (BDE) Adour, dont la CCI de Bayonne instruit les dossiers locaux. » Sylvain Loumé est lui-même membre de l’association Bultza, animée par la CCI de Bayonne. Il s’agit d’un comité d’aide aux créateurs et repreneurs d’entreprises, notamment dans le commerce et les services. « Chaque mois, 5 à 6 dossiers sont retenus par Bultza, soit une bonne soixantaine d’accompagnements par an », souligne-t-il.

Depuis sa création, Akira Technologies a également tissé de solides liens avec l’Estia. « Parmi nos premiers clients, nous avons travaillé pour l’école d’ingénieurs en créant une machine de traction hydraulique pour des éprouvettes, à la fois pour de la recherche et pour les travaux pratiques des étudiants. Nous avons en outre collaboré avec le Centre de ressources technologiques (CRT) Estia Innovation, la structure de coopération avec les entreprises, pour plancher sur les prototypages rapides. » 

« Actuellement, nous accueillons au sein de notre entreprise une étudiante-ingénieure de l’Estia, qui réalise une thèse sur les moteurs, dans le cadre d’un co-encadrement entre un laboratoire de l’Estia et un laboratoire de l’Ensiame, l’école d’ingénieurs de Valenciennes. Enfin, avec un collègue de l’entreprise, nous donnons régulièrement des cours sur les moteurs pour les élèves de l’Estia. Des dizaines d’entre eux en profitent pour visiter nos ateliers afin de découvrir nos métiers et la technologie des moteurs, des applications pratiques pour leurs études. »

http://akira-technologies.fr/

 

 

 

Popup
Soluccio