webleads-tracker

Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Le Gouvernement annonce son soutien à 34 nouveaux projets pour développer les écoles de production

24/11/2021

Communiqué de presse 
Paris, le 23/11/2021

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, Dominique Hiesse, président de la Fédération nationale des Ecoles de production, les représentants de la Banque des territoires, de France Industrie et des entreprises mécènes (dont la Fondation TotalEnergies) se sont rendus ce jour à l’Ecole de Production O’TECH de Compiègne (60), pour présenter la liste des 34 lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt lancé en mai dernier visant à doubler le nombre d’écoles de production d’ici fin 2023. Cette action s’inscrit dans le cadre du programme Territoires d’industrie.

En parallèle, Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a annoncé la mobilisation de 7,5 millions d’euros pour le fonctionnement de ces écoles en 2022, lors d’un déplacement à l’école de production de Besançon ce jour.

Les écoles de production sont des écoles techniques privées, reconnues par l’Etat, qui offrent une « troisième voie » de formation, entre les lycées professionnels et les CFA. Elles sont ouvertes à tous les jeunes, dès 15 ans, qui veulent apprendre autrement leur métier, et pour lesquels le système éducatif classique se révèle inadapté. Les jeunes travaillent sur des commandes réelles passées par les entreprises locales. Les formations proposées dans les écoles de production sont diplômantes (CAP, BAC pro), avec un taux de réussite moyen de 93%. A l’issue, les jeunes s’orientent soit vers l’emploi, généralement dans les entreprises clientes de l’école (5 à 6 promesses d’embauches en moyenne), soit en poursuite d’étude, en apprentissage principalement. Il existe aujourd’hui 42 écoles de production, principalement dans le secteur industriel (usinage, chaudronnerie, métallerie, électricité industrielle, textile...).

L’appel à manifestation d’intérêt « Ecoles de production » offrira à 20 nouveaux lauréats le financement d’un accompagnement en ingénierie « sur mesure », financé par la Banque des territoires. Ces études permettront aux porteurs de projet d’établir le modèle économique et la structuration juridique de l’école, et de définir le contenu pédagogique de la formation pour une ouverture en 2022 ou 2023.

Au total, 14 écoles de production ont été soutenues en investissement sur l’ensemble du territoire par le plan France Relance, à travers le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires (Territoires d’industrie), auquel s’ajoute l’action de la Banque des territoires.

En complément, Agnès Pannier-Runacher a annoncé qu’une douzaine de projets supplémentaires pourront être soutenus en investissement jusqu’à 800 000 € avant la fin du 1er semestre 2022.

La carte en annexe détaille les 34 projets lauréats et les 13 nouveaux départements non couverts aujourd’hui qui accueilleront une école de production. Ces nouvelles écoles permettront de préserver et développer les savoir-faire dans des filières variées (métallurgie, textile, joaillerie, bois...) dans les territoires.

Ce soutien aux lauréats prolonge l’action menée depuis 2018 par la Banque des Territoires et le programme Territoires d’industrie, ainsi que par les conseils régionaux et les intercommunalités.

Voir le communiqué de presse en intégralité

Lien vers le dossier de presse

Popup