Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Publication INSEE : diplômés du supérieur en Aquitaine, la région profite de son attractivité

24/09/2015

Le nombre de diplômés ou étudiants du supérieur a triplé quasiment en Aquitaine, entre 1990 et 2012. Sur cette période, leur part dans la population passe de 12 % à 28 %. Cette progression est plus marquée chez les jeunes. Le prolongement des structures sociales et les parcours éducatifs susceptibles de se reproduire de génération en génération influent peu sur la hiérarchie des régions.

En revanche, les migrations interrégionales, voire internationales, liées à l’attractivité du territoire, impactent davantage la présence de diplômés. Ainsi, en Aquitaine, un résident diplômé du supérieur sur deux n’y est pas né. À l’inverse, 40 % des diplômés natifs de l’Aquitaine sont partis vivre dans une autre région française. Au jeu des migrations, l’Aquitaine gagne plus de 173 000 diplômés. En France, les échanges s’effectuent d’abord avec l’Île-de-France et Midi-Pyrénées, région voisine. Si la part des diplômés du supérieur est plus forte parmi les Aquitains quittant la région que parmi les personnes venant y vivre, la supériorité du nombre des entrants compense largement la part élevée de diplômés chez les sortants.

En 2012, avec 120 000 étudiants vivant dans la région, l’Aquitaine se place au 8e rang des régions françaises derrière l’Île-de-France, Rhône-Alpes, Paca, Nord - Pas-de-Calais, Pays de la Loire, Midi-Pyrénées et Bretagne.

Près de la moitié d’entre eux sont nés dans d’autres régions (46 000) ou à l’étranger (12 000). En France, ils viennent en priorité d’Île-de-France (11 300), de Midi-Pyrénées (4 700) et de Poitou-Charentes (4 300). À l’inverse, les natifs d’Aquitaine sont 30 000 à aller suivre leurs études dans une autre région. Ils vont en priorité en Midi-Pyrénées (8 400) et en Île-de-France (7 300).
 
Découvrez l'étude.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Popup
Élection membres du bureau