Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Port de Bayonne : une drague à demeure en 2015, un projet structurant pour le territoire

13/02/2014

La CCI Bayonne Pays Basque a signé le vendredi 31 janvier la commande d’une drague pour le port de Bayonne avec les chantiers espagnols Astilleros de Murueta. Avec le soutien du Conseil Régional d’Aquitaine, propriétaire du port, l’acquisition est ainsi entérinée : une vraie bouffée d’oxygène pour le port de Bayonne. En effet, cette drague à demeure représente une vraie révolution puisqu’elle permettra, pour un coût équivalent à trois campagnes annuelles de dragage d’ouvrir l’accès toute l’année à toutes les zones portuaires et d’attirer de nouveaux trafics. L’objectif de cet outil spécifique est également de procéder au clapage de 400 000 m3 de sable par an afin de ré-engraisser les plages d’Anglet. Une convention de prestation a été signée avec la Ville d’Anglet et l’Agglomération Côte basque Adour en vue de lutter contre l’érosion naturelle

 

Le port de Bayonne est un port d’estuaire soumis aux phénomènes habituels d’envasement et d’ensablement. Les dragages d’entretien ont été confiés par la Région Aquitaine à la CCI Bayonne Pays Basque, son concessionnaire dans le cadre du contrat de délégation de service public renouvelé pour une durée de 15 ans jusqu’en 2023. Le dragage constitue un poste important dans le budget de la concession. Les deux campagnes annuelles menées jusqu’à présent permettent d’atteindre les objectifs d’exploitation à l’embouchure, dans la majeure partie du chenal intérieur, et pour la quasi-totalité des souilles. Toutefois, les objectifs de profondeurs ne sont tenus ni pour le chenal et la zone d’évitage au niveau de la zone portuaire de St-Bernard, ni pour la souille du quai St-Bernard et son accès. Ces difficultés sont préjudiciables au développement de la zone portuaire

 

Dans ce contexte, la CCI Bayonne Pays Basque a souhaité procéder à l’acquisition d’une drague : un bateau neuf, c’est la certitude d’obtenir un outil adapté à la législation française, disposant des garanties du chantier de construction. Au plan technique, cette drague bénéficiera des dernières avancées et renforcera la position du port de Bayonne comme outil de report modal efficace au service des entreprises de son hinterland

L’investissement de la CCI Bayonne Pays Basque représente un montant de 13,8 millions d’euros pour la construction de la drague. Le plan de financement repose sur un emprunt contracté en totalité par la CCI d’un montant de 11,3 millions d’euros sur 20 ans. Le Conseil Régional d’Aquitaine assure en complément un soutien financier de 2,5 millions d’euros.

 

Dix-huit mois seront nécessaires à sa construction, ensuite la drague interviendra 200 jours pas an. Son format spécifique aux besoins du port de Bayonne lui offrira une plus grande maniabilité lui permettant d’aller au plus près des plages pour claper le sable dragué à l’embouchure de l’Adour.

 

Dossier de presse - cliquez sur le lien ci-dessous

Cette nouvelle drague constitue donc un vrai projet structurant pour le territoire : par un meilleur maintien de ses profondeurs, le port de Bayonne contribuera non seulement à la préservation de son environnement, mais il offrira aussi un meilleur service à ses clients et pourra accueillir de façon pérenne des navires sur toutes les zones portuaires et de développer significativement son activité et ses emplois

 

signature achat drague  31 janvier 2014 BL privé(4).jpg

 

Signature de la commande de la drague du port de Bayonne entre Iñaki Fuldain Arana, directeur commercial des chantiers Astilleros de Murueta en Espagne et André Garreta, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Bayonne Pays Basque.

 

Popup
Élection membres du bureau