Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Un rapport satisfaisant sur la gestion de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bayonne Pays Basque

09/02/2015

Suite à la mise en débat lors de l’Assemblée plénière des chefs d’entreprises élus à la Chambre de Commerce et d’Industrie Bayonne Pays Basque qui a eu lieu ce vendredi 6 février, les observations définitives de la Chambre régionale des comptes Aquitaine, Poitou-Charentes (CRCA) effectuées sur la période 2005-2012 sont désormais communicables.

Présent ce matin à l’Assemblée de la CCI, le directeur départemental des Finances publiques, Thierry Nesa, a relevé tout l’aspect positif du rapport de la Cour des comptes pour la Chambre de Commerce et d’industrie Bayonne Pays Basque.

En effet, dans sa synthèse générale, la CRCA déclare que « L’examen de la gestion de la CCI de Bayonne Pays Basque, qui n’a pas relevé d’anomalies majeures, a mis en évidence le fort volontarisme de politiques consulaires qui s’exercent toutefois dans un environnement juridique et financier de plus en plus contraint. »

Concernant la situation financière de la CCI, la Chambre régionale des comptes juge la capacité d'auto-financement de la CCI significative, son niveau d'endettement modéré et son fonds de roulement élevé : « Pour financer des investissements en forte croissance depuis 2009 [...], la CCIBPB s'appuie sur une capacité d'auto-financement significative. [...] Le niveau d'endettement de la CCIBPB restait néanmoins modéré en fin de période contrôlée. [...] La CCI dispose enfin d'un fonds de roulement élevé dont le montant au 31 décembre 2012 correspondait à 203 jours de charges de fonctionnement. »

La CRCA constate que ses recommandations ont été suivies de mises en œuvre concrètes par la CCI et observe que les deux chambres de commerce et d’industrie du département sont légitimes : « Alors que l’on a pu observer récemment nombre de rapprochements entre CCI infra départementales, un éventuel regroupement des deux CCI des Pyrénées Atlantiques n’a jamais été réellement envisagé pour des raisons tenant tant au particularisme culturel basque qu’à la géographie économique (le bassin d’emploi de Pau étant plus tourné vers celui de Tarbes-Lourdes que vers la conurbation littorale basque et cette dernière regardant elle-même davantage vers l’Espagne que vers le Béarn). Par ailleurs, chacune d’entre elles atteint la taille critique généralement considérée comme suffisante. »

Le rapport complet sera consultable dans les jours qui viennent sur le site https://www.ccomptes.fr/Nos-activites/Chambres-regionales-des-comptes-CRC/Aquitaine-Poitou-Charentes.

 

Popup
Soluccio