Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

L’interaction homme-machine : une semaine pour plancher sur le sujet à l'occasion du French German Tangible Interaction Studio (FGTIS) organisé par ESTIA Recherche du 26 au 30 août 2013

23/08/2013

Les applications de la recherche en matière d’interaction tangible sont nombreuses dans les domaines de la musique avec la « reactable » utilisée par la chanteuse Björk, de la médiation culturelle pour expliquer les étapes de l’évolution en histoire naturelle, de l’archéologie pour assembler les fragments de vestiges, de l’industrie manufacturière pour l’assemblage de pièces de moteurs d’avion ou d’automobile, ou encore de l’énergie pour valider des modèles géologiques du sous-sol. L’interaction tangible propose ainsi un nouvel outil pour faciliter l’étude de données numériques. En effet, elle permet par l’utilisation d’objets d’interaction (d’objets réels) de manipuler plus facilement les objets numériques 3D et de dépasser les limites de l’utilisation de notre traditionnelle souris.

A l’origine du FGTIS : un groupe de travail francophone

 

Soutenu par l’AFIHM (l’Association Francophone en Interaction Homme Machine), le groupe de travail francophone «TANGINT/FR » a été créé en 2011 à l'initiative du Professeur et Docteur Nadine Couture et du Docteur Guillaume Rivière, deux enseignants-chercheurs d'ESTIA Recherche, située sur la Technopole IZARBEL à Bidart. La mise en place du FGTIS fait suite à un premier Workshop (atelier de réflexion) organisé en juin 2012, rassemblant la France et l’Allemagne. Cette année, à l’occasion de ce premier « Studio », des chercheurs suisses, anglais, autrichiens, hollandais, vont rejoindre ce groupe de travail.



L’interaction tangible : des outils manuels pour une réalité virtuelle

L’interaction tangible est un domaine de recherche portant sur des concepts et des techniques  à la frontière du monde physique et du monde numérique. Depuis des années, les chercheurs, les designers, les praticiens et les artistes du monde entier travaillent sur les fondements théoriques et empiriques, les cadres techniques, la réalisation de prototypes et la conception d'interfaces tangibles. L’objectif de ces journées FGTIS est de fédérer les jeunes chercheurs de ce domaine pour construire l’avenir de la discipline.

Lancement officiel du réseau FGTIS

En clôture de ce « Studio », l’ESTIA, la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) et l’Université du Bauhaus de Weimar signeront une convention le vendredi 30 août à 16h afin de constituer le premier réseau Européen en Interaction Tangible. L’objet de cette convention sera d’élargir la collaboration et le partage d’informations dans les domaines de la recherche liés à l’interaction homme-machine, l’interaction tangible et les environnements intelligents. Des échanges d’étudiants pourront également être organisés afin d’enrichir des ateliers de travail ou leur permettre d’effectuer un semestre d’étude dans l’un des établissements signataires de la convention. A terme, ce réseau FGTIS est un premier pas vers la création d’un réseau d’excellence européen (Network of Excellence, NoE) sur l’Interaction Tangible.


Du lundi 26 au vendredi 30 août : une semaine pour plancher sur le sujet !

Le programme se décline sur cinq journées animées par des chercheurs seniors, professeurs reconnus internationalement ainsi que des doctorants qui présenteront leurs travaux de recherche.

Lundi 26 août
9h - Accueil et présentation du Studio par Nadine Couture
10h - « L’étude de l’Interaction Tangible » - Eva Hornecker
13h30 - « L’Interaction instrumentale, le lien avec l’Interaction tangible » - Michel Beaudoin-Lafon.
14h45 - « Les modèles et méthodes d’interaction de l’utilisateur avec les SIM (Systèmes Interactifs Mixtes) » - Emmanuel Dubois
16h - Discussion entre les jeunes chercheurs et les conférenciers, présidée par Catherine Letondal

Mardi 27 août
9h - « Les interfaces musicales tangibles » - Martin Kaltenbrunner  
10h15 - « L’Interaction et la notion de physicalité» - Alain Dix (visioconférence)
14h - « Explorer les environnements audiovisuels » - Marie Schacht
15h - « L’interaction Tangible Gestuelle» - Leonardo Angelini
16h - « Démonstration de la Reactable» - Présentation spéciale de Martin Kaltenbrunner


Mercredi 28 août
9h - « PaWiki : un système wiki sur support papier pour les salles de classe » - Marvin Schdeiner
10h - « GangKlang : la sonication interactive de données obtenues à partir de la marche d’une personne» - Nassrin Hajinejad
11h - « Les limites de la Réalité Augmentée Spatiale projetée sur des Tangibles » - Renaud Gervais
15h - « Une exploration de la visualisation physique » - Simon Stusak
16h – Débat : « Les médias que nous tenons doivent composer les médias que nous regardons : les implications dans l’apprentissage » par Jochen «Jeff» Rick

Jeudi 29 août

2 ateliers au choix :


9-18h – Atelier mené par Leonardo Angelini « Une lampe pour collecter les émotions à travers l’interaction tangible gestuelle»
OU 9h-18h - Atelier mené par Jochen « Jeff » Rick  « PaWiki : un système wiki sur support papier pour les salles de classe »


Vendredi 30 août
2 ateliers au choix le matin
9h-12h - Atelier mené par Arthur Vanpoucke « Vuforia pour la réalité augmentée »
OU 9h-12h - Atelier mené par Marie Schacht « Codage créatif avec vvvv »

13h30 - Exposition des concepts et prototypes des participants aux ateliers

15h Démonstrations :
        - « Un exemple d’interaction en réalité spatiale augmentée (SAR) » - Patrick Reuter
        - « Un exemple de visualisation physique » - Simon Stusak
        - « Une interface tangible et tactile pour la prise de conscience du développement durable par la modélisation de micro-réseau. » - Stéphane Kreckelbergh et Guillaume Riviere
16h-17h - Et après ? Présidé par Elena Mugellini et Jens Geelhaar avec signature officielle de la Convention FGTIS.


Pour plus d’informations : http://www.fgtis.estia.fr/

Contact ESTIA Recherche : Nadine Couture, Professeur et Docteur responsable déléguée à la recherche à l’Ecole Supérieure des Technologies Industrielles Avancées
ESTIA – Technopole Izarbel – 64210 BIDART (France)
Tél : 05 59 43 84 00
Mail : n.couture@estia.fr

 

Quelques mots sur l’ESTIA…

L’ESTIA, une école d’ingénieurs de la CCI Bayonne Pays Basque

L’ESTIA, École Supérieure des Technologies Industrielles Avancées, est un établissement public de la CCI Bayonne Pays Basque habilité à délivrer le titre d’ingénieur et membre de la Conférence des Grandes Ecoles. Créée en 1995, l’ESTIA se classe dans les 32 premières formations d’ingénieurs parmi les 240 françaises.
Dotée d’un campus accueillant 570 élèves-ingénieurs et masters au cœur de la Technopole d’Izarbel à Bidart (64), l’ESTIA, via son pôle Recherche, anime également 3 plateformes technologiques : COMPOSITADOUR, spécialisée dans les matériaux composites, PEPPS, Plateforme d'Evaluation, Prototypage et Tests d'usages et ENERGEA, Génie Electrique et Automatique au service des énergies renouvelables. L’école d’ingénieurs offre donc un véritable vivier de nouveaux talents, mais aussi un outil de recherche et développement performant.
L’ESTIA offre également une ouverture sur l’international construite depuis de nombreuses années avec trois universités du Royaume Uni, Wolverhampton, Cranfield et Salford Manchester, ainsi qu’avec l’école d’ingénieurs de Bilbao en Espagne. En 2012, l’ESTIA a diplômé sa première promotion d’étudiants mexicains dans le cadre de son master Innov@prod sur le campus technologique du CINVESTAV à Mexico.

 

Popup
Soluccio