Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Un plan en faveur de la librairie indépendante

28/03/2013

Après une large consultation des représentants de tous les métiers du livre, qui va encore se poursuivre, Aurélie Filippetti a présenté le 25 mars plusieurs « mesures opérationnelles » en faveur de la librairie indépendante, qu’elle a soumises au Président de la République et au Premier ministre.

Un secteur particulièrement fragilisé. Au salon du livre, Aurélie Filippetti a annoncé la mise en place prochaine d'un médiateur du livre et la création d'un fonds d'avance de trésorerie de 5 millions d'euros destiné aux libraires. Ce fonds sera sous la responsabilité de l'IFCIC ( Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles ).

Pour protéger un secteur particulièrement fragilisé, le dispositif d'aide à la transmission des fonds de librairies sera renforcé avec 4 millions d'euros supplémentaires alloués à l'ADELC ( Association pour le développement de la librairie de création ).

Faire respecter le prix unique. Quant au médiateur du livre, il sera une autorité administrative indépendante, qui interviendra pour faciliter la conciliation des litiges, particulièrement de ceux qui concernent le respect du prix unique du livre papier (Loi Lang de 1981) et du livre numérique (Loi de 2011). En cas d'échec de cette conciliation, le médiateur pourra saisir la justice. Aurélie Filippetti souhaite aussi doter les agents de ses services « de la possibilité de constater les infractions commises à l'égard du prix unique ». 

Lire l'article

3ème vague du Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique

Popup
Élection membres du bureau