Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Péril sur le commerce

12/11/2012

La multiplication de projets commerciaux d’envergure sur la Côte Basque et le sud des Landes est démesurée. La CCI Bayonne Pays Basque alerte les autorités, mais aussi les commerçants locaux, sur les périls d’un tel suréquipement, plus mauvais exemple national à venir.

Plus de 200 personnes, principalement des commerçants et des élus locaux, se sont rendus à la CCI Bayonne Pays Basque le mardi 02 octobre 2012 pour assister à une conférence intitulée « Commerces et centres commerciaux au Pays Basque : quelle cohabitation ? ».

André Garreta, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Bayonne Pays Basque, dans le cadre du dispositif Denda, a souhaité faire appel à M. Pascal Madry, un brillant économiste et urbaniste, directeur de l'Institut pour la Ville et le Commerce, afin qu’il ajoute  son  expertise à celle de la CCI sur la menace pesant sur le commerce local. (En photo ci-dessous : Pascal Madry et André Garreta).

La situation de la Côte Basque et du sud des Landes est inédite : 120 000 m² de projets de constructions commerciales sont déjà autorisés alors que ce territoire dispose actuellement de 417 000 m² de surface commerciale cumulée. Une seconde vague de projets représente un supplément de 80 000 m² au minimum.

Pascal Madry estime à 350 000 équivalents habitants à l’année le nombre de consommateurs du « Grand Bayonne », la zone de chalandise située à trente minutes, en voiture, autour de Bayonne. On prévoit 35 000 habitants de plus d’ici 2025 certes mais, pour répondre à l’offre commerciale en projet, il faudrait 115 000 habitants de plus selon l’analyse de la CCI et 200 000 selon Pascal Madry !

Le Pays basque à l'étude 

« Le marché local est incapable d’absorber l’offre commerciale à venir et c’est donc une zone d’hyper concurrence qui se constituera si rien n’est fait » analyse M.Madry. Nulle part en France on ne trouvera un tel (mauvais) exemple et Pascal Madry d’évoquer « le Seveso de l’urbanisme commercial ». Rien de moins.

« Tous les projets ne sont pas à condamner » explique André Garreta. L’exemple de la zone Ametzondo, aux portes de Bayonne, qui accueillera bientôt, un magasin Ikea est cohérent et permet d’élargir notre zone de chalandise à 1,2 millions d’habitants car les magasins Ikea les plus proches sont à Bordeaux, Toulouse et Bilbao.  « Pour le reste, il faut conforter les pôles commerciaux existants » préconise le Président de la CCI Bayonne Pays Basque.

Pour Pascal Madry, ces projets ne relèvent pas uniquement d’opérations commerciales mais aussi d’opérations immobilières. En clair, les promoteurs à l’origine de ces projets comptent se payer sur les locataires de leurs surfaces. « Le commerce est entré dans sa phase spéculative » prévient Pascal Madry. Le risque ? Des friches commerciales, des zones désertées, des fermetures et des plans sociaux.

C’est pour prévenir les décideurs locaux que la CCI Bayonne Pays Basque sonne l’alerte s’appuyant sur son expertise, celles de spécialistes comme Pascal Madry mais aussi sur sa légitimé de représentation du secteur économique. « Nous nous efforçons d’alerter les élus » affirme André Garreta. Ainsi la CCI Bayonne Pays Basque accompagne activement le SCoT Agglomération Bayonne Sud Landes dans l’élaboration de son document d’aménagement commercial.

Téléchargez les documents relatifs à la conférence

Consultez les conférences "Commerce & Services" à venir

Popup
Soluccio