Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Digital mortar ... le futur passe par le point de vente connecté

14/02/2013

Le  canal digital dynamise l’activité du point de vente classique. On constate que les magasins traditionnels réagissent et déploient peu à peu leur stratégie. Pour les ventes, la riposte au web s’ axe autour de quatre thématiques :

1. Le développement d’une stratégie multicanal cohérente articulée autour du Web, du mobile et du point de vente
2. Attirer les consommateurs dans les point de vente  en s’appuyant sur le Web/Mobile to store
3. La qualité de l’expérience consommateur en point de vente de manière à lutter contre le showrooming, en profitant notamment des possibilités offertes par le canal digital et la mobilité
4. Le rôle central du conseiller-vendeur dans l’acte d’achat pour conseiller, faciliter les comparaisons et adapter le prix à la demande

Les consommateurs sont désormais « ultra » connectés . La réponse indispensable est  « le point de vente connecté », c’est-à-dire un point de vente ouvert aux nouvelles technologies pour les clients comme pour le personnel.

Un accès Wi-Fi gratuit pour les clients pour qu’ils puissent comparer les prix avec leur Smartphones, utiliser des bons de réduction ou encore rechercher des avis consommateur sur les réseaux sociaux semblent des astuces efficaces.

Transformez la visite du consommateur dans le point de vente en achat !

Les retailers les plus innovants vont déployer des technologies pour personnaliser les expériences d’achat de leurs clients et permettre aux vendeurs d’être mieux informés et mieux connectés. A terme, les points de vente devraient être capables de réduire d’un tiers les visites « sans vente ».

La dimension sociale fait aussi son apparition. On a ainsi vu Nike permettre aux utilisateurs de son site de running, Nikeplus.com, de partager sur un écran géant en magasin leurs derniers parcours en course à pied, et grâce aux informations récoltées, de permettre au vendeur de les accompagner dans leur achat, vers le type de produits qui correspond le mieux à leurs pratiques. Toutes ces informations pouvaient ainsi être partagées avec leurs contacts sur les réseaux sociaux et être comparées à celles des autres clients. 

Le canal digital est ainsi le meilleur outil pour répondre dans le même temps à la demande de transparence de l’information demandée par les consommateurs et à la meilleure connaissance du client qui franchit la porte du magasin, pour mieux le conseiller et donc pour mieux vendre. Son impact doit être bénéfique pour le point de vente et visiblement positif pour le client.

La guerre entre les canaux de vente Internet et Brick & Mortar(*) n’aura donc pas lieu. L’enjeu réside aujourd’hui dans la rapidité des retailers à franchir le pas vers le multicanal. Internet, meilleur ami des points de vente ? Il se pourrait bien qu’il permette de faire la différence entre les vainqueurs et les vaincus de demain.

Lu sur tom.travel

Voir nos prochaines conférences eBusiness, eTourisme et eCommerce

(*) Brick and Mortar, en français : Brique et Mortier
Désigne les entreprises traditionnelles faites "de brique et de mortier" par opposition aux entreprises virtuelles, comme Amazon, par exemple, qui ne possède pas de magasin physique. S'applique, dans son sens le plus strict, à des entreprises de la distribution.

Popup
Élection membres du bureau