Actualité

Stop aux incohérences du gouvernement !

18/09/2014

Le ministre de l'Economie, en Assemblée pleinière des CCI de France, ce jeudi 18 septembre, décide d'assécher nos fonds propres (pas moins de 500 millions d'euros prélevés !) et de réduire notre ressource annuelle de 37% d'ici 3 ans, tout en nous demandant de poursuivre nos investissements, de ne pas licencier et de participer au redressement économique de notre pays, mais comment peut-on faire ?
Où est la logique ? Un chef d'entreprise à qui on supprime la trésorerie et 37% de son CA, peut-il rester les bras croisés, sans prendre de mesure pour sauvegarder le minimum de son outil ?
Quand l'Etat demande un effort de 6% aux opérateurs publics et aux deux autres réseaux consulaires, il en impose 37% aux CCI...

Que fait la CCI de Bayonne ?

Au Pays Basque, la CCI est au service de 15 596 entreprises de l’industrie, du commerce et des services. Par sa proximité, elle accompagne les entreprises au quotidien dans leur développement et elle conduit des programmes d’appui aux TPE/PME, à la création, à l’innovation, à l’exportation souvent co-financés avec les collectivités territoriales et l’union Européenne. Ainsi, en 2013, elle a réalisé 19 528 interventions directement auprès des entreprises du Pays basque. Elle contribue à la performance de nos entreprises grâce à l’ESTIA et ses 700 élèves-ingénieurs, à son Bachelor en Management et ses 170 étudiants, aux 660 stagiaires de la formation continue. Elle gère des équipements structurants pour notre développement économique comme le port de Bayonne, le port de pêche de St Jean de Luz/Ciboure, les 4 incubateurs et pépinières d’entreprises qui hébergent 80 jeunes entreprises, et ses plateformes technologiques qui aident les PME à innover dans les domaines des matériaux composites, de la conception des produits, des énergies renouvelables.

Combien ça coûte ?

Les CCI ne coûtent rien à l’Etat qui ne leur verse aucune subvention. Mieux encore, la taxe pour frais de Chambre de Commerce, qui constitue la ressource propre des CCI exerce un effet de levier : pour 1 euro de taxe, le réseau des CCI génère 2,5 euros supplémentaires, ce qui témoigne de la bonne gestion du produit de la taxe qui leur est confiée. Cette taxe versée par les entreprises est d’un montant très faible et pèse peu sur leurs charges fiscales. Au Pays Basque, les entreprises versent en moyenne 273 euros par an à leur CCI et 83% d’entre elles (celles de moins de 5 salariés) 65 euros.

Face à l'autisme du gouvernement, toutes les CCI de France sont mobilisées, et à mon niveau je vais rencontrer chacun de nos parlementaires et le préfet afin de leur exposer la situation et ses conséquences sur le développement économique de notre territoire.

André Garreta

Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bayonne Pays Basque.

Popup
Élection membres du bureau