Blog du président

Actualité

Pour la réouverture de la ligne Biarritz/Roissy CDG via AIR France

26/03/2014

A l’occasion d’une réunion organisée par Air France à la CCI, auprès d’une cinquantaine de PME et TPE du Pays Basque, j’ai accueilli madame Bénédicte Pellerin, très récemment nommée directrice régionale de la compagnie Air France et nous avons échangé sur l’importance de l’accessibilité du Pays Basque pour son développement.
Dans une économie ouverte et mondialisée où les marchés n’ont pas de frontière, le transport aérien devient un enjeu majeur. Ses insuffisances sont autant de freins à la croissance. Des pans entiers de l’économie du Pays Basque dépendent du marché mondial et donc de liaisons aériennes performantes. C’est vrai du secteur industriel, comme la filière aéronautique ou les industries de la glisse, dont les exportations dans la valeur ajoutée sont dominantes. C’est vrai aussi de la filière touristique et en particulier du tourisme d’affaire et des congrès.
C’est dire que nous sommes très attentifs à l’offre de service que la principale compagnie aérienne, présente sur l’aéroport de Biarritz -Anglet-Bayonne, met à la disposition de nos entreprises. A ce titre, le retour de la liaison, Biarritz / Roissy-Charles-de-Gaulle, permettrait d’assurer une parfaite continuité de service pour les vols longs courriers et les liaisons internationales.
Plutôt que de disserter sur les arguments en faveur d’une telle liaison, la Chambre de Commerce et d’Industrie a  choisi de réaliser une enquête flash auprès des entreprises du territoire. L’étude s’est déroulée sur 7 jours, du 3 au 10 mars 2014.
Les résultats sont probants et ne concernent que la clientèle d’affaire au départ de Biarritz. Ils excluent donc les déplacements des résidents pour motif touristique et des non résidents quel que soit le motif (affaire et tourisme).
Que pouvons-nous retenir de cette enquête ?

  1. D’abord le nombre de réponses reçues. 354 réponses ont été traitées, ce qui est très important comparé à d’autres enquêtes flash réalisées par le passé dans les mêmes conditions. Ce chiffre témoigne de l’extrême sensibilité des entreprises à la qualité des liaisons aériennes. 68% des réponses proviennent d’entreprises du Pays Basque, 23% des Landes et 9% d’autres territoires. On notera que nous n’avons pas touché la clientèle espagnole. 
  2. En 2013, les entreprises locales  ont réalisé 141.329 déplacements professionnels à partir de l’aéroport de Biarritz.
  3. Selon les résultats de l’enquête, la réouverture de la liaison aérienne Biarritz/Charles de Gaulle par Air France s’adresse à un potentiel total estimé de 218.354 déplacements professionnels de la part des entreprises locales.

• 10,3% de ce potentiel est constitué de l’existant qui utilise la liaison Easy Jet
• 70,2% est une clientèle de « reconquête » qui utilise aujourd’hui des liaisons alternatives
• 19,5% est un « surplus-nouveau » que susciterait une liaison nouvelle.

Ces résultats très partiels, compte-tenu du segment de clientèle enquêtée, n’en sont pas moins significatifs. Je les ai confiés à Bénédicte Pellerin, en espérant qu’ils aideront à convaincre la direction nationale d’Air France à ouvrir ce dossier et à lui donner une réponse positive dans l’intérêt d’Air France et du Pays Basque.


André Garreta
Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Bayonne Pays Basque.

Lien vers les résultats complets de l’étude.

Popup
Élection membres du bureau