webleads-tracker

Actualité

ESTIA BERRI, le nouveau cœur du campus ESTIA

11/03/2021

Malgré un contexte sanitaire et économique toujours tendu pour l’ensemble des entreprises, je tenais à reprendre la parole suite à l’inauguration du nouveau bâtiment ESTIA BERRI à Bidart. Après avoir décalé cette inauguration qui était initialement prévue en novembre, nous avons pu finalement nous réunir (en comité restreint) pour inaugurer ce nouveau bâtiment, formidable écrin qui met en lumière l’innovation au service du territoire.

Pour la petite histoire, nous avons appelé le bâtiment ESTIA BERRI parce que « Berri » en Basque signifie « Nouveau » ! Nouveau bâtiment, nouvelle époque, nouveaux objectifs !

Une belle ambition pour notre jeunesse et donc nous l’espérons bien pour l’économie du Pays Basque de demain.

En effet, depuis le début du projet notre seul objectif était d’accueillir dans les meilleures conditions possibles les étudiants et enseignants de l’ESTIA, pour préparer au mieux LEUR futur.

Félicitations à l’architecte, Xavier Leibar à ses équipes qui ont bien compris l’esprit du campus et ont construit ce bâtiment « totem » qui va encore renforcer l’attractivité de l’ESTIA. De plus, ils ont su respecter le budget initial que nous avions fixé. Dans notre contexte de nécessaire pilotage budgétaire, cette fiabilité est essentielle !

Rappel du budget pour ce projet : 13,5 Millions d’euros, avec 6 millions d’euros investis par la Région Nouvelle-Aquitaine, 4 millions d’euros par l’Europe, et en plus de la mise à disposition du terrain par bail emphytéotique, la Communauté d’Agglomération Pays Basque, a soutenu le projet à hauteur de 900 000 euros. Les 2,5 millions d’euros restant ont été à la charge de l’ESTIA.

Je tiens également à remercier très sincèrement les entreprises qui ont participé à ce chantier emblématique, dont ils sont je le crois, aussi fiers que nous. Je précise d’ailleurs que la quasi-totalité des entreprises impliquées sont des entreprises du Pays Basque. En ces temps compliqués, c’était un point qui me tenait à cœur pour l’économie locale, et en tant que Président de l’ESTIA mais aussi de la CCI du Pays Basque, je suis très fier que nous ayons réussi à respecter cet objectif.

J’adresse aussi mes plus chaleureux remerciements à la Région Nouvelle-Aquitaine et à son président, Alain Rousset, ainsi qu’à la Communauté d’Agglomération Pays Basque et son Président, Jean-René Etchegaray, pour avoir cru en notre projet et nous avoir aidés à le financer. Sans cette synergie et ce travail d’équipe, nous n’aurions pas pu célébrer aujourd’hui cette belle réussite !

Je tiens enfin et bien évidemment à remercier également Emmanuel Alzuri, Maire de Bidart, qui s’est notamment personnellement impliqué pour faciliter l’accès au chantier durant l’été. Grâce à lui, nous avons pu ainsi et malgré les difficultés, accueillir les étudiants de la rentrée de septembre 2020 dans d’excellentes conditions !

Être partenaire de l’ESTIA

En 2020, l’ESTIA a accueilli 7 nouveaux actionnaires privés pour une augmentation de capital de 1,250 M€, portant son capital à 4,3 M€. Ces sept nouveaux venus sont : la CCI de Nouvelle-Aquitaine, la CCI des Landes, la CCI de Pau, la CCI des Deux-Sèvres à Niort, l’entreprise SOKOA à Hendaye, HERRIKOA et le Crédit agricole Pyrénées Gascogne.

Ensemble ils vont donc s’impliquer dans la stratégie de l’école d’ingénieurs aux côtés de la CCI de Bayonne Pays Basque (qui conserve à ce jour 89% du capital) et du Fonds de Dotation ESTIA, organe stratégique présidé avec talent par Emeric D’Arcimoles auprès d’entrepreneurs impliqués pour l’économie du Pays Basque.

L’entrée des nouveaux actionnaires au capital de l’ESTIA témoigne de la confiance dans nos relations et dans la capacité de l’école à être un vecteur de développement économique. Nos collaborations et nos partenariats gagnant-gagnant ne font que commencer, et cette opération qui s’est effectuée dans un contexte économique très incertain en période Covid, représente un effort important pour chacun d’entre eux. C’est pourquoi, je voulais aussi profiter de cette tribune pour les remercier chaleureusement de leur confiance et de leur soutien.

La plus grande richesse est dans la différence et 2021/2022 pourrait peut-être voir d’autres partenaires cette fois publics venir au capital de l’ESTIA. Nous devrons bien sûr travailler sur les modalités de ces nouvelles relations, mais je pense notamment à la Région Nouvelle-Aquitaine, à la Communauté d’Agglomération Pays Basque, à l'Université de Bordeaux et plus généralement aux entités qui dans une relation partenariale constructive et de confiance, souhaiteront devenir actionnaires pour prendre part aux débats et décisions stratégiques avec la CCI et l’ESTIA en intégrant eux aussi le CA de l’école.

Etat des lieux et perspectives

Créée il y a 25 ans, l’école d’ingénieurs ESTIA a bien grandi.

En 2020, ce sont près de 1 000 élèves qui sont inscrits et suivent une formation à l’ESTIA. La Chaire FLEXTECH a pris son envol avec plusieurs partenariats industriels et des partenariats prometteurs avec CentraleSupélec, SUPAERO et l’ENSC (l’Ecole Nationale Supérieure de Cognitique à Bordeaux). Nous avons lancé deux nouveaux Mastères Spécialisés : le Master of Science MsC BIHAR - Big Data et Intelligence artificielle, et le Master MS Procédés du Futur et Robotisation axé autour de la Fabrication additive et robotique.

Alors, rien n’est jamais acquis et il nous reste encore de grandes choses à accomplir. Mais, notre ambition est que l’ESTIA soit une des écoles françaises leaders dans le domaine de l’intégration des systèmes et de l’usine du futur, reconnue au niveau international. Nous voulons, par son rayonnement, contribuer à consolider l’écosystème régional d’innovation et servir la compétitivité des entreprises et du territoire.

Si nous devons nous projeter à horizon 2025, notre cap est clair :

  • L’ESTIA devrait compter environ 1500 apprenants, pour 185 à 200 salariés,
  • Outre la formation d’ingénieurs ESTIA (Bac+5), l’ESTIA proposera 4 à 6 « Masters » (Bac+5) et « Masters spécialisés » (Bac+6),
  • L’ESTIA devrait s’être déployé sur un autre site en Nouvelle-Aquitaine et à l'international, hors Europe,
  • Un quatrième bâtiment sur la technopole Izarbel sera sans doute nécessaire pour faire face à la croissance des activités,
  • Enfin, l’écosystème de l’ESTIA, tant apprécié par les entreprises basques devrait s’être encore développé notamment à travers ESTIA Tech et ses plateformes technologiques.

Notre ambition pour 2021

2021 se montre déjà dynamique et intense. Nous aurons besoin de vous pour être plus forts ensembles ! Notre ambition sur les 9 mois restants est claire là encore :

  1. Faire du Campus ESTIA - labellisé campus sobre, vert et durable - un espace d’accueil d’apprenants ; un espace d’apprentissage et d’expérimentation, ouvert au benchmarking pour d’autres établissements.
  2. Compte tenu de nos nombreuses activités en lien avec l’écologie et le développement durable, nous visons aussi l’obtention du label DD/RS de la conférence des Grandes Ecoles, ainsi qu’une meilleure efficacité économique globale.
  3. Nous allons aussi mobiliser notre plateforme smartgrids « EnerGEA » afin de développer notre autonomie énergétique.
  4. En matière de recherche, pour accompagner la croissance et l’efficacité de nos travaux, nous devrons ensemble trouver des moyens supplémentaires afin de nous renforcer sur les services d’un chercheur de très haut niveau pour seconder dans ses travaux le professeur Guy Boy, mondialement reconnu.

Nous avons enfin deux projets majeurs en association avec des entreprises du Pays Basque et qui nécessiteront une attention particulière de vos services :

  1. Grâce à la chaire textile/mode BALI, nous voulons nous associer au Centre Européen des Textiles Innovants de Lille (CETI), pour créer le CETIA. Son objectif sera d’intégrer un modèle circulaire viable par un Centre technologique et démonstrateur de solutions robotisée pour le tri, le démantèlement et le recyclage des Textiles Linge et Chaussures. Une ambition dans la droite ligne des axes stratégiques de développement durable que nous travaillons avec la CCI et l’ESTIA.
  2. Enfin, nous voulons créer un laboratoire mixte, un Labcom, avec l’entreprise AKIRA Technologies (membre de la fondation). Ce Labcom va s’appeler TURBOLAB, et sera la première plateforme technologique dédiées aux tests et développements de système de motorisation hybride et de turbomachines. Il sera situé à la Technocité à côté de Compositadour.

En un mot de conclusion, vous l’aurez compris nous allons continuer à construire ensemble un projet formidable et passionnant !

L’ESTIA, son écosystème et ses interactions avec l’ensemble des acteurs économiques sont essentiels à la société, au Pays Basque, à la Région Nouvelle-Aquitaine, mais plus globalement dans ce contexte de relocalisation de nos industries, n’ayons pas peur des mots : à l’économie Française !

André Garreta,
Président de la CCI Bayonne Pays Basque 

Popup