webleads-tracker

Actualité

Développons les synergies et agissons ensemble au service de la réussite économique

01/12/2021

Chers collègues chefs d’entreprises,

En complément de mon dernier message au lendemain de l'élection de la liste Agir pour l'entreprise (à retrouver ici), je tenais à vous présenter les 36 membres élus officiellement installés.

Je tenais également à vous faire part du discours d'investiture que j'ai prononcé le 26 novembre et qui décrit les grandes lignes et priorités que notre equipe de chefs d'entreprise donnera sur les 5 ans à venir a la CCI pour défendre l'économie locale et les intérêts des entrepreneurs du Pays Basque.

Le Bureau :

  • Président
    GARRETA André - André Garreta Immobilier et Président de l'EESC ESTIA
  • 1er Vice-Président
    ETCHELECU Peio - Société Agour 
  • 2e Vice-Présidente
    BREYNE OZON Marie-Pierre - Intermarché Bidart
  • Trésorier
    BENMERGUI Charles - Sogeca Expertise Comptable
  • Trésorière Adjointe
    CHANFREAU Manuela - ButRfly 
  • Secrétaire
    STRULLU Georges - Pilote maritime de l'Adour


Les conseillers du Président auprès du Bureau :

  • BIMBOIRE François - Chocolats Cazenave
  • NEYS Philippe - ETPM Travaux publics/Phox


Les membres élus :

Catégorie Commerce :

De 0 à 4 salariés

  • BRANA Marie-Martine - Étienne Brana
  • ARRIETA Eric - SEG Arrieta
  • ARIBIT Sylvie - Tendance
  • BEN SIMHON Sabrina - Destinée
  • GIRARD Ursula - Le Bouchon Biarrot
  • TOLEDO-CORREA Ghislaine - Bikote

De 5 salariés et plus

  • BREYNE OZON Marie-Pierre - Intermarché Bidart
  • DE PAREDES Xavier - Intersport - Donibane Sport
  • ESTAR Zacarias - Tarzac
  • ETCHART Alain - MTP Matériaux Travaux Publics/Groupe ETCHART
  • LARRE Sylvie - Tabac des 5 Cantons
  • WARGNIER Lucie - Basky Mummy

Catégorie Services :

De 0 à 4 salariés

  • STRULLU Georges - Pilote maritime de l'Adour
  • CHANFREAU Manuela - Butrfly
  • NEYS Philippe - ETPM Travaux publics / Phox
  • SALLABERRY Marie-Claire - Herrikoa
  • CHARRITTON Mikel - Groupe Lauak/Hegaldia
  • ELKEGARAY Jean-Bernard - Elcabe/Elkar
  • JURADO Nilda - Nilda Jurado affichage publicitaire
  • PICHON Gilles - SIG Image/Hiruzkia

De 5 salariés et plus

  • GARRETA André - André Garreta Immobilier - EESC ESTIA
  • BURUCOA Marie-José - Novaldi
  • ARTOLA Patrick - Camping Itsas-Mendi
  • BACH Fabrice - Colisée France La Maison Basque
  • BENMERGUI Charles - Sogeca expertise comptable
  • BRETTES Yves - Talis - BS Campus Bayonne Epseco
  • FAGOAGA Jean-Baptiste - Hôtel restaurant Arraya
  • ISTRE Jean-Pierre - BHM/Hôtel Marbella

Catégorie Industrie :

De 0 à 9 salariés

  • BIMBOIRE François - Chocolats Cazenave
  • LAFFARGUE Stéphanie - Laffargue SA
  • BOUR Alexandra - ASA Biscuiterie fine
  • DARTHAYETTE Christophe - COBA Énergies/Geroari Sol

De 10 salariés et plus

  • LOYATHO Leire - Ferme Elizaldia
  • ETCHELECU Peio - Société Agour
  • CHAUVEAU Marc - Traimeca Pyro
  • GOICOECHEA Maïtena - Poteries Goicoechea

 

Discours prononcé lors de l'investiture, le 26 novembre 2021

« Monsieur le Sous-Préfet, mes chers collègues,

Je voudrais d’abord vous remercier M. le Sous-Préfet de votre présence, je sais combien une relation confiante et constructive avec les services de l’Etat est nécessaire à nos entreprises et au développement économique du territoire.

Mes remerciements et félicitations vont aussi à mes collègues chefs d’entreprises aujourd’hui élus de la liste « Agir pour l’entreprise » et qui ont choisi de s’investir pour l’économie du Pays Basque.

La décision que j’ai prise de m’engager pour l’avenir économique de notre territoire est l’illustration de l’esprit d’entreprise qui m’anime depuis toujours. 

Depuis mon début d’activité professionnelle en tant que chef d’entreprise, je suis convaincu que les entrepreneurs sont les mieux placés pour agir sur leur environnement. 

Tout d’abord, parce qu’ils le font en conservant leur libre arbitre, sans autre motivation que la logique entrepreneuriale qui les anime. Voilà pourquoi je suis attaché à l’indépendance du monde économique vis-à-vis de la sphère politique.

Ensuite, parce que les chefs d’entreprise sont au cœur de l’action. Et c’est la raison pour laquelle je m’engage à rester avant tout un chef d’entreprise en activité et à partager les préoccupations quotidiennes des chefs d’entreprises tout en assumant pleinement et avec assiduité le mandat pour lequel je sollicite vos suffrages.

C’est ce même engagement d’assiduité que j’attends en retour des membres élus de notre liste « Agir pour l’entreprise ».

Cette responsabilité je l’assurerai pleinement mais avec vous, et avec pour seule ambition de faire du Pays Basque une terre de dynamisme économique.

Parce qu’elle est au service de toutes les entreprises, quels que soient leur secteur d’activité, leur taille ou leur zone d’implantation, la CCI se doit de proposer des réponses adaptées à chaque situation au travers d’une offre de services segmentés.

Et parce qu’elle est également, le moteur d’une dynamique commune aux forces vives du territoire, chacune de ses actions doit trouver sa place dans une logique collective et partagée. 

C’est bien cela qu’incarne la dynamique de proximité, cette dynamique que nous avons mise en œuvre depuis 5 ans.

Alors, quelles orientations pour le programme stratégique de la nouvelle mandature.

En premier lieu, nous devrons agir pour l’entreprise par l’accompagnement de proximité et l’enracinement territorial. Seule cette proximité permet aux équipes de la Chambre de commerce de comprendre la situation des entreprises et de répondre, avec efficacité et rapidité, aux besoins de toutes les entreprises au moment de leur création, dans leur projet de développement et dans leur période de difficulté. 

Nous nous devons de renforcer l’autonomie économique du territoire, aider à établir de nouvelles connexions entre les entreprises, attirer de nouvelles structures pour renforcer la capacité de production du Pays basque, et d’appréhender le Pays Basque comme un marché à part entière.

Il s’agira aussi de mieux comprendre le marché intérieur du Pays Basque, son potentiel de croissance et sa structuration géographique (Iparralde, Euskadi, Navarra) et de mettre évidemment en relation les différents acteurs.

Nous devons appréhender le Pays Basque comme un véritable système productif et prendre en compte son historique et ses savoir-faire sur lesquels s’appuyer pour imaginer un redéploiement de nouvelles activités productives.

Dans ce contexte, il est essentiel d’aider les ressortissants à s’engager vers la démarche de responsabilité sociale des entreprises (RSE) porteuse de sens et de progrès. Et donc par nos accompagnements sur le terrain, un de nos objectifs sera d’améliorer et de simplifier le quotidien des entrepreneurs du territoire. 

Nous voulons aider les PME du Pays Basque à grandir et à se développer. Vous le savez, la croissance des entreprises génère création de richesse et d’emploi, elle est donc au centre de nos actions. 

L’innovation doit être un facteur clé de réussite qui assure compétitivité et croissance maîtrisée au regard du développement durable. 

Plus que jamais, nous devrons stimuler la recherche et le développement. Avoir créé et disposer d’une école d’ingénieurs telle que l’ESTIA, permet à la CCI d’ouvrir les portes de la recherche et du transfert de technologie aux PME du Pays Basque. 

Avec les partenaires, collectivités locales et Conseil Régional, la CCI et l’ESTIA ont mis l’accent sur la création de plateformes d’innovation au service des entreprises et sur la mise à disposition d’un pôle dédié ESTIA TECH. Celui-ci vise à initier les collaborations entre les acteurs de l’éco-système ESTIA (entreprises, recherche, formation) et à les accompagner dans le pilotage de projets innovants.

Cette structure permet concrètement aux chefs d’entreprises d’avoir une excellente approche marché et d’utiliser au mieux les expertises et compétences de l’ESTIA à son profit.

Avec l’ensemble de nos partenaires, nous continuerons à impulser et dynamiser le transfert de technologie au service des entreprises du Pays Basque et de la Région.

Et grâce à ces formations d’excellence, unanimement reconnues nationalement et internationalement (formation d’ingénieurs, ESTIA, gestion et commerce, Kedge Bachelor, Langues, Centre d’études de langues et Formation Continue, Ecole des Managers et CCI Formations), l’ambition de la Chambre de commerce de Bayonne Pays basque doit être de permettre à notre jeunesse de s’intégrer à la vie professionnelle et d’offrir aux entreprises les compétences nécessaires aux évolutions des technologies de notre économie.

Nous développerons un éco-système Business d’élite avec la création d’une école spécifique à l’image de ce que la CCI a créé il y a 25 ans avec l’ESTIA.

Nous développerons une plateforme « Emploi Pays-Basque » que nous avons lancée il y a deux jours avec les consulaires, l’Etat, le CD64, la CAPB, les collectivités locales et partenaires locaux de l’emploi (transformation de CV en compétences, mise en relation de ces compétences avec les offres des entreprises du Pays Basque, synthèse de tous les rendez-vous autour de l’emploi et de la formation, synergie et mise en valeur centralisée du travail des différents acteurs de l’emploi).

Le développement du Pays Basque et son attractivité économique sont liés à la performance de ses équipements logistiques et de transport. 

C’est une des valeurs ajoutées qu’apporte au Pays Basque le Port de Bayonne que gère la CCI, concessionnaire au nom du Conseil Régional. 

Il s’agira de promouvoir et accompagner de nouveaux trafics à partir de trafics existants, de nouvelles implantations industrielles et de lignes régulières, et de développer l’aménagement du Port pour assurer sa compétitivité et renforcer sa vocation de report modal. 

Nous nous devons, d’autre part, de défendre avec force, autant que faire se peut le développement des entreprises du territoire et entre autres nous combattrons toute pression fiscale locale exorbitante. 

Nous n’avons pas pour vocation d’être contre, pour autant la justice fiscale est déterminante pour un développement économique concerté et respectueux du territoire. 

Nous serons donc présents, lorsqu’il le faudra, pour défendre ces valeurs dans un esprit, évidemment, constructif avec les différents acteurs politiques, mais avec force, dans une exigence d’équité fiscale et de respect des chefs d’entreprises. 

D’autre part, nous nous devons d’accompagner les entreprises pour franchir le cap de l’export. L’objectif est d’harmoniser et de régionaliser l’accompagnement à l’international du réseau des CCI, pour faire bénéficier nos entreprises locales des synergies de notre réseau consulaire. Nous leur proposons un parcours solide pour soutenir la structuration des filières régionales prioritaires, et disposerons d’un outil économique CCI efficace sur les échanges internationaux. 

Enfin, un enjeu majeur sera l’accompagnement des entreprises face au défi climatique. La lutte contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience face à ces effets est incontournable. La transition vers une économie bas carbone dans laquelle les entreprises s’engagent n’est pas synonyme de décroissance mais de croissance maîtrisée. 

Elle doit être appuyée et accompagnée localement par la Chambre de commerce. En effet, la transition climatique place les chefs d’entreprises au centre de toutes les attentions : celle des consommateurs, celle des investisseurs, celle des salariés ; et génère pour eux des incertitudes et inquiétudes qu’il faut impérativement prendre en compte. 

Le cadre normatif incitant ou contraignant les entreprises en matière environnementale bien que récent est déjà très riche. En conséquence, il s’agira de renforcer les actions d’information, de sensibilisation et d’accompagnement à destination des entreprises afin de les aider à mieux évaluer leur émission de gaz à effet de serre. 

Rendre concrètes des notions parfois mal comprises. Il sera déterminant d’adopter dans la mise en place de la stratégie nationale bas carbone, une approche différenciée en fonction de la taille de l’entreprise et de son impact sur le climat.

En somme il est essentiel de favoriser une économie circulaire et de proximité.

L’ensemble de ces propositions, devra faire l’objet d’un document stratégique élaboré avec les élus et les collaborateurs de la chambre de commerce de Bayonne Pays Basque.

Vous le savez le monde a changé autour de nous et les grands équilibres traditionnels sont désormais remis en question. 

La Chambre de commerce se doit de dessiner un environnement permettant aux entreprises de jouer pleinement leur rôle de levier de la croissance et de l’emploi. 

En 2020-2021 la pandémie mondiale aura impacté de façon inédite, brutale, et sans doute durable notre économie. Les chefs d’entreprises du Pays Basque ont réagi avec courage, sang-froid, adaptabilité et inventivité. 

L’Etat et la Région ont tenu leur place avec des aides massives et immédiates. Cependant, la situation reste difficile sur le terrain avec comme premier ennemi l’incertitude.

Comment investir, préparer l’avenir, adapter sa stratégie et ses modes opératoires ou simplement rester serein avec des questions structurelles qui restent parfois sans réponse sur la durée ?

Une partie de la solution se trouve devant nous : la force du collectif. Cette crise nous aura montré que l’entraide, l’écoute, l’innovation, les circuits courts, la RSE, le numérique ne sont pas que des vœux pieux. Ils font partie des clés de notre avenir commun.

En période de crise, bien s’entourer en proximité, être conseillé sur les aides, les opportunités existantes ou les transformations concrètes à mettre en place, contribue plus que jamais à l’équation gagnante qui aidera l’économie basque à sortir de cette crise ensemble et plus forts. 

Et en cette époque, la frugalité, faire mieux avec moins s’impose au monde entier. Nos ressources ne sont pas infinies.

Avec les élus et les équipes de la Chambre de Commerce, développons les synergies et agissons ensemble au service de la seule réussite économique valable : l’humain.

Merci - Milesker.

André Garreta,
Président de la CCI Bayonne Pays Basque »

Popup