Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Le démantèlement du cargo Luno durera deux mois

05/03/2014

 

Le démantèlement de l'épave du cargo échoué le 5 février à Anglet devrait démarrer vers le 20 mars pour une durée de deux mois. Les conditions climatiques seront déterminantes pour mener à bien cette opération en raison des tempêtes qui se succèdent sur la côte aquitaine.

La société Svitzer, retenue pour procéder au démantèlement du Luno

"Suite à un appel d'offres international, la société Svitzer a été retenue pour  procéder au démantèlement de l'épave du Luno. Elle sera associée à la société néerlandaise Koole pour la partie "traitement des déchets issus du démantèlement de l’épave". Le chantier devrait démarrer avant la fin du mois de mars et durer au minimum deux mois. 

 

Du fait de sa technicité, peu de sociétés au monde étaient capables d’assurer l’enlèvement des différentes épaves du Luno. La société néerlandaise Svitzer a été retenue par la société d’assurance Gard qui intervient pour le compte de l’armateur du Luno, suite à l’appel d’offres international lancé le 11 février. Le plan d’action pour assurer l’évacuation du Luno a été présenté le lundi 3 mars, lors d’une réunion en sous‐préfecture, aux services de l’Etat et à la Ville d’Anglet.

 

Svitzer sera donc associée, pour la partie traitement des déchets issus du démantèlement de l’épave, à la société néerlandaise Koole, qui dispose de toutes les certifications voulues en matière de qualité (ISO 9001) ou d’environnement (ISO 14001).

 

Ces sociétés feront appel, pour les interventions moins spécifiques, à de la sous‐traitance locale. Le bureau d’études Casagec d’Anglet assurera notamment la reconnaissance par sonar de la zone sous-marine avant le démarrage du chantier.

 

Des techniques de pointe pour un chantier fortement conditionné par la météo

 

Le chantier devrait démarrer avant la fin du mois de mars et durer au minimum deux mois. Il sera fortement conditionné par la météo. Dans l’intervalle (d’ici la fin mars) les services des différentes autorités concernées (Etat, Région et mairie d’Anglet) prépareront les autorisations nécessaires au commencement du chantier.

 

Compte tenu du volume et du poids des épaves à retirer (environ 600 tonnes pour la partie avant, plus de 300 tonnes pour le château…), les parties métalliques de l’épave seront découpées sur site pour être évacuées par voie terrestre. La découpe s’effectuera à la lance thermique (ou lance à oxygène), qui s’apparente à un chalumeau géant. Cette technique permet un travail plus précis qu’à la cisaille, et limite très fortement la nuisance sonore ainsi que le risque de résidus ferreux. Les « macro‐morceaux » de 6 x 1,5 m seront directement chargés, par grue, dans un conteneur. Chaque conteneur sera évacué dans les 24 heures vers un site de traitement adapté (4 à 6 containers par jour).

 

A l’issue du chantier, une inspection complète sera réalisée pour s’assurer de l’enlèvement de la totalité des débris. Si besoin, l’opérateur du chantier remettra en état les infrastructures ou les abords du chantier qui auraient été endommagés."

Communication de la Mairie d'Anglet - www.anglet.fr

 

 

 

 

Popup
Élection membres du bureau