Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

La grande consultation des entrepreneurs

26/11/2019

Les dirigeants ne s’estiment pas assez entendus par les maires là où sont implantées leurs entreprises

  • 59% des personnes interrogées estiment que leur parole, en tant que dirigeants, n’est pas suffisamment entendue par le maire de la commune où est implantée leur entreprise, 43% estimant même que leur parole n’est tout simplement pas entendue. Seuls 39% des dirigeants considèrent que leur parole est suffisamment entendue dans la commune de leur entreprise.
  • Si une majorité de dirigeants ne souhaite pas s’investir davantage dans la vie de leur commune d’implantation (71%), près d’un tiers - 29% - le souhaiterait (18% des dirigeants seraient partants pour s’engager davantage) ou le fait déjà (11% déclarent y être déjà investis au maximum).
  • Les manières de s’impliquer les moins contraignantes sont les plus plébiscitées : 28% des chefs d’entreprise seraient prêts à participer à la vie d’une organisation représentative, et 24% à faire évoluer les pratiques de l’entreprise pour les connecter aux problématiques du territoire. 
  • Pour les dirigeants, les 5 facteurs les plus déterminants pour le développement d’une entreprise sur un territoire sont le tissu économique local (33% - 50% dans la construction), l’image du territoire (21%), la fiscalité (18%), les services aux personnes (17%) et l’accessibilité du territoire (16%). 

Une confiance des dirigeants d’entreprise à la hausse

  • Le moral des dirigeants d’entreprise s’améliore : l’indicateur de l’optimisme s’établit à 108, soit une augmentation de 18 points depuis octobre 2019.
  • La confiance dans les perspectives économiques à grande ou petite échelle, dans un contexte où la France se distingue par l’une des meilleures performances en termes de croissance de la zone euro cette année, contribuent probablement à l’humeur favorable des dirigeants : 77% des chefs d’entreprise sont confiants pour l’avenir, sur les douze prochains mois, de leur entreprise (+2 points), 44% pour l’économie française (+9 points) et 40% pour l’économie mondiale (+14 points).
  • Les intentions d’embauche restent également élevées, un dirigeant sur 10 déclarant qu’il compte recruter au cours des 12 prochains mois.

 

 Retrouvez l'étude complète ICI

Popup
Soluccio