Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Revue de presse - l'actualité des entreprises du Pays Basque : Xibero Bio, Quiksilver, Banka

11/02/2016

 

Mauléon - XIBERO BIO - « Montrer qu’on peut faire des choses ici »

Aurelie Lartigue, actuelle présidente de l’Union commerciale et artisanale de Soule défend sa terre natale. Après avoir été préparatrice en pharmacie, la jeune femme a travaillé à travers le Pays Basque avant de créer son emploi à Mauléon en 2011. Cette jeune trentenaire native de Garindein a décidé de fonder Xibero bio, un commerce de produits biologiques et locaux proposés aux Souletins qui s'approvisionnaient jusque là sur Oloron. Depuis 2014, la chef d'entreprise est propriétaire des murs et emploie une salariée à mi-temps. La commerçante met en avant le Clej, Comité local d’épargne solidaire pour les jeunes qui lui a également apporté son soutien. Le sixième CLEJ a fédéré 205 épargnants et permis de collecter 38 000 euros, pour l’installation de 12 commerces. « Le potentiel du territoire » est peu connu et l’image extérieure de la Soule en est altérée malgré une ouverture des souletins vers les autres institutions locales.

Sud Ouest – 5 février 2015

 

Saint-Jean-de-Luz - Le fonds américain Oaktree remet à flots Quiksilver

Le groupe australien QUIKSILVER, spécialisé dans le surfwear, présidé par Pierre Agnès, a du déposer son bilan aux Etats-Unis. Face à la concurrence d'autres grands opérateurs du secteur, les ventes chutent régulièrement. Un plan de reprise avec le fonds OAKTREE CAPITAL a été acté par la justice américaine à hauteur de 90% de son capital. La dette devrait être ainsi ramenée de 900 millions de dollars à 270 millions. Quiksilver Europe basé à Saint-Jean-de-Luz connaît de bons résultats notamment avec les chaussures DC Shoes, très prisées des jeunes passionnés de sport de glisse. Quiksilver compte aujourd’hui 663 magasins dans le monde, 13 900 points de vente et emploie 5620 salariés. Le géant du surf comptait pour son exercice 2015 à fin octobre des ventes internationales cumulées de 1,35 milliard de dollars.

La Semaine du Pays Basque - 5 au 12 février 2015

 

Banca – Des objets en peau de truite

Dans la vallée des Aldudes, la ferme aquacole de Banka élève des truites à la chair fine, inscrites à la carte des chefs les plus réputés du Pays Basque. La famille Goicoechea perpétue avec la nouvelle génération cette aventure gastronomique et y ajoute désormais un nouveau débouché. Inspirés par la beauté de la robe de leurs truites et soucieux de l’employer utilement, Peio Goicoechea et sa famille ont créé la collection BANKA composée de petites pièces de maroquinerie. Jusqu’en 2015, la peau de truite n’avait pas fait l’objet de tannage et pour cette étape délicate, Peio et son père Michel ont collaboré avec un artisan breton de Callac spécialisé dans les peaux précieuses et qui a expérimenté pendant un an la truite jusqu'à l'obtention du galuchat. Ce produit innovant, résistant et de qualité, a attisé la curiosité d'Hermés ou encore Louis Vuitton, mais la famille Goicoechea veut conserver sa chaîne de production de la fabrication à la commercialisation.

 

Sud Ouest – 3 février 2016

 

Popup
Soluccio