webleads-tracker

Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Revue de presse - l'actualité des entreprises au Pays Basque

09/02/2017

 

B Braun investit toujours

Le groupe allemand poursuit ses investissements dans son usine basque et vient de rénover le bâtiment Recherche et développement, inauguré par Marc-Alexander Burmeister, le président France du groupe. Le site luzien constitue l'un des trois « centres d’excellence » français du groupe spécialisé dans les solutions médicales, les deux autres centres se trouvant à Nogent-le-Rotrou et Chasseneuil-du-Poitou. En 2017, 6 M€ seront investis dans des machines à Saint-Jean-de-Luz pour développer de nouveaux brevets acquis fin 2014. Depuis l'année 2000, près de 26 M€ ont été investis dans le site où travaillent 220 personnels, sur les 2 000 que B.Braun emploie en France (60 000 dans le monde). Une société présente sur les cinq continents, précise Michel Fabre, directeur de l’unité luzienne. A l’origine, l’entreprise, fondée en 1976, se nommait Surgitec, avant son rachat par B Braun en 1992. Depuis, la société est devenu le 1e employeur du secteur de dispositif médical en France, produisant quelque 2 000 modèles différents de poches de recueil de stomies. Prochains objectifs pour le groupe, la conquête du marché nord-américain et le développement d'une implantation croissante en Russie.

 

Sud Ouest Pays Basque – Lundi 30 janvier 2017

 

 

L'usine numérique s'invente à Bidart

La start-up HUPI, installée à Estia-Entreprendre vient d'être lauréate d'un concours initié par le Gouvernement basque pour un programme faisant travailler de jeunes entreprises innovantes. La plate forme Hupi se présente comme une usine de traitement et de valorisation analytique des flux de données grâce un outil informatique dédié au traitement des données de masse. Créée en novembre 2014 à Izarbel par Romain Roquefere, Pierre Mendiboure et Vincent Moreno, Hupi est l’une des premières d’Aquitaine à proposer une solution informatique spécifique avec l'appui de l'Ecole d'ingénieurs ESTIA. L’objectif est de valoriser analytiquement les multiples données pour mettre en œuvre des services spécifiques à chaque client. L'un des prochains projets concerne donc le groupe Maier qui fabrique des éléments pour automobiles dans une usine de Gernika pour un contrat de 75 000 €. 259 start-up ont répondu à cet appel à projets et 11 ont été sélectionnées dont Hupi. L'ambition de ce programme du Pays basque nord est de faire évoluer les usines d'Euskadi vers l'industrie 4.0 et le concept d'usine « intelligente ».

La Semaine du Pays Basque – du 4 au 10 février 2017 - Vincent Biard

 

MAISICA : prolongement du monde agricole sur le Port

Xavier Guihard, vient d'être nommé comme directeur de la société Maïsica, l'une des plus importantes entreprise du Port en termes de trafic. En 2016, l'activité a généré 500 000 tonnes de céréales soit une centaine de bateaux ou de 16 000 camions. Côté transport ferroviaire, Maïsica remplit 40 à 50 trains par an grâce à l'OFP Sud Ouest. Fondée en 1963, la société compte 18 collaborateurs et a construit des équipements (silos de stockage, quai de chargement, plateforme multiservices) en devenant le prolongement du monde agricole sur le Port. La sécurité reste un enjeu majeur et une priorité quotidienne tant sur la question alimentaire que sur le risque d'explosion liés au stockage des céréales en silo. Des actions de prévention sont suivies avec la CCI Bayonne Pays basque et le Port. Le développement des infrastructures du Port et de son économie ouvre de nouvelles opportunités de diversification vers d'autres céréales comme le soja ou le blé ou tout vrac solide.

La Semaine du Pays Basque – du 4 au 10 février 2017 - Stéphane Micoud

 

 

La drague "Hondarra" remplit sa mission

La drague "Hondarra" a amélioré le désensablement du port de Bayonne et le renflouement des plages angloyes. Entrée en action en octobre 2015, elle a permis, selon un bilan publié par la Chambre de Commerce et d'Industrie Bayonne Pays Basque, de claper durant 12 mois, près de 97 % du sable prélevé à l'embouchure de l'Adour, soit 313 129 m3. Elle travaille 6 jours sur 7, 12 heures par jour, 10 mois par an en fonction des indications du Cabinet Casagec Ingénierie spécialisé dans la gestion du littoral et des milieux aquatiques. Jusqu'en 2015 le dragage se faisait en deux campagnes au cours de l'année  grâce à une drague venant de Hollande. La CCI Bayonne Pays basque a acquis sa propre drague grâce au soutien de la Région (coût : 14 M€). Elle a ainsi réalisé 600 000 euros d'économie en incluant les dépenses d'exploitation et d'amortissement, au cours de la première année d'exploitation. 14 emplois ont été créés. Les 14 membres d'équipage alternent entre les ponts d'"Hondarra" et le remorqueur du Port de Bayonne.

Sud Ouest Pays Basque - Jean-Pierre TAMISIER

 

 

 

 

 

Popup
Soluccio