Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Vacances en mobil-home : le camping coté luxe

04/06/2014

Le marché du mobil-home surfe sur la montée en gamme des campings. Le nombre d'emplacements dédiés pourrait doubler.

De la nature, des voisins sympas, du confort et des prix ajustés… Les vacances de plein air en mobil-home ont le vent en poupe. Depuis dix ans, le nombre d'unités installées a plus que triplé pour s'établir à 280.000 cette année, dont 20 % à 30 % seulement appartiennent à des particuliers. Le mobil-home est devenu, comme la tente, un objet phare du camping pour les Français, analyse la Fédération française des campeurs, caravaniers et camping-caristes. Près de la moitié des campeurs (44 %, + 1 % depuis 2011), profitent aujourd'hui de ces hébergements qui participent à l'élargissement des pratiques de camping.

Mieux équipés, offrant une qualité de service et d'équipement plus élevée, les campings fournissent désormais des séjours proches des clubs de vacances et profitent d'une nouvelle clientèle amenée par la crise. En dix ans, le chiffre d'affaires du secteur a doublé pour atteindre 2,5 milliards d'euros. Avec presque 1 million d'emplacements sur 9.842 terrains, la France offre la première capacité d'hébergement de plein air en Europe (34 % des campings européens) et le deuxième parc au monde après les Etats-Unis. 42 % sont des 3 étoiles et plus. Il s'en vend 50 par jour

Ce mode d'hébergement attire 6 millions de personnes chaque année. «  C'est un laboratoire prisé sur le vivre ensemble qui participe à la mixité sociale », insiste la Fédération. Alors que les adeptes de la tente sont généralement jeunes ou de CSP à revenus moyens, les locataires de mobil-home sont pour beaucoup d'anciens clients d'hôtels clubs séduits par les équipements et services haut de gamme proposés aux familles : piscines, tennis, salles de gym, restaurants... «  L'installation de mobil-homes permet à ces sites de monter en gamme avec une offre premium tout en conservant la flexibilité nécessaire pour s'ajuster précisément à la demande en ajoutant ou en enlevant des unités de location », explique un professionnel.

Le secteur voit également apparaître des offres de luxe comme à Noirmoutier, où Alain-Dominique Perrin, ancien président de Cartier, propose des suites « lodges » avec jacuzzi sur la terrasse, peignoir et champagne en front de mer.

Le marché des mobil-homes pourrait encore doubler à court terme, selon Homair Vacances. Pour 20.000 à 50.000 euros pièce, il s'en vend aujourd'hui 50 par jour (20.000 par an), exploités en location ou comme résidence secondaire pour les foyers aux moyens limités.

©Paul Molga - lesechos.fr

Popup
Élection membres du bureau