Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Vacances 2014 : un bilan touristique déjà bien mitigé

02/09/2014

Selon les professionnels du tourisme*, la fréquentation touristique de cet été est satisfaisante dans la partie Nord-Ouest du territoire mais reste plus nuancée dans la partie méridionale de la France compte tenu de conditions météorologiques défavorables.

Une fréquentation contrastée selon les espaces

Juin : Les professionnels du tourisme ont jugé globalement satisfaisante la fréquentation touristique en Normandie et dans la partie supérieure de l’arc Atlantique (de la Bretagne à la Vendée) où les conditions météorologiques ont été clémentes. A l’inverse, la partie méridionale de la France a enregistré une baisse de la fréquentation par rapport à l’an passé, notamment le littoral méditerranéen qui avait connu une bonne année l’an passé.

Juillet : Globalement, les touristes semblent avoir été moins nombreux que l’an passé. Seul le Nord-Ouest de la France qui a bénéficié d’un climat favorable (et des commémorations du Débarquement pour la Normandie) se distingue, tout comme Paris qui est resté stable par rapport à une très bonne saison 2013. La fréquentation du littoral azuréen, tout en se maintenant à un bon niveau, est jugée en recul.

Août : En dépit de conditions météorologiques aussi dégradées qu’en juillet, la fréquentation touristique s’est globalement maintenue par rapport à l’an passé, sans toutefois compenser les pertes enregistrées au cours du mois de juillet. La dégradation des conditions météorologiques par rapport à l’an passé et la réduction, souvent sensible, du budget vacances apparaissent comme les principaux facteurs ayant eu un impact négatif sur la fréquentation touristique. 

Septembre : Les prévisions de fréquentation pour le mois de septembre sont optimistes, notamment pour les clientèles internationales en Bretagne, en Normandie, sur le littoral Manche/Mer du Nord et plus généralement dans le Centre Ouest du pays. 

Des clientèles internationales toujours au rendez-vous 

Concernant les clientèles internationales, les professionnels estiment leur fréquentation stable ou en augmentation selon les espaces, alors que les Français semblent avoir été moins présents.

Les clientèles italiennes, espagnoles font leur grand retour aux côtés des nord-américaines.

La présence des Britanniques, Belges et Allemands (toujours les plus nombreux sur le territoire), semble stable par rapport à l’an passé, sauf à Paris où ils sont annoncés en baisse. 

Parmi les territoires fréquentés par les visiteurs internationaux, les villes tirent particulièrement leur épingle du jeu. Les Britanniques, Allemands, Belges, Néerlandais, Italiens et Espagnols y ont notamment été plus présents que l’an passé.

Succès pour les activités montagne, nature et culturelles

Les professionnels ont constaté une hausse importante des demandes pour les activités en montagne, de pleine nature, les parcs de loisirs ainsi que pour les visites culturelles. A l’inverse, on observe une baisse des demandes pour les activités sportives et le shopping.

Côté hébergement, les sentiments de baisse concernent prioritairement la campagne et la montagne, ainsi que les hôtels et les campings. Les effets météorologiques ayant été déterminants pour ces derniers. Les restaurants semblent également accuser une baisse de fréquentation.

 

* menée du 28 juillet au 18 août 2014, par Offices de Tourisme de France, le Réseau national des Destinations Départementales et l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne en partenariat avec Atout France et avec le concours du cabinet Richard Lewy consultant et a rassemblé 1 243 répondants.

©laquotidienne.fr

Popup
Élection membres du bureau