Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Rapport de l'Institut Montaigne sur le tourisme en France

10/05/2017

Deux ans après son premier rapport consacré au développement du tourisme en France, « Rester le leader mondial du tourisme, un enjeu vital pour la France » (2014), l’Institut Montaigne* se saisit à nouveau de cet enjeu, dans un contexte doublement bouleversé. 

- Bouleversement conjoncturel tout d’abord, du fait des attentats de 2015 et de 2016, qui ont accentué une situation déjà structurellement fragilisée.

- Bouleversement des usages ensuite, avec l’utilisation massive des outils numériques sur l’ensemble du parcours client et l’émergence de nouveaux acteurs qui redéfinissent le périmètre d’un secteur en pleine mutation.

Pour l'Institut Montaigne, plusieurs actions lancées depuis 2014, doivent être poursuivies :

  • l'appropriation et la mise en oeuvre de la stratégie nationale du tourisme, par l'ensemble des acteurs du tourisme, en se concentrant sur l'exploitation d'un plan marketing précis, croisant d'une part les cibles de clientèles et d'autre part, nos destinations touristiques;
  •  la modernisation de la promotion de nos destinations, et en particulier, la bascule vers une promotion numérique efficace;
  •  la modernisation de nos infrastructures hôtelières et l'investissement; 
  • le développement de la connectivité aérienne avec les marchés émetteurs les plus porteurs ; 
  • la refonte de la formation initiale et continue de nos professionnels du tourisme; 
  • la réforme en profondeur de l'organisation territoriale de la compétence Tourisme en France.


 

Le rapport souligne les "profonds bouleversements des usages touristiques", qui modifient définitivement le comportement des touristes.

L'enjeu du tourisme français, selon l'Institut Montaigne, est triple : 

  • Consolider notre position de leader en termes de flux touristiques et continuer à attirer toujours plus de touristes, 
  • Capter le plein potentiel en termes de recettes de ces flux touristiques en augmentant le "panier moyen",
  • Mieux répartir les flux  touristiques dans le temps et sur le territoire.

Tous les acteurs du tourisme en France, institutionnels comme privés, doivent "opérer leur promotion propre en cohérence, en poussant les mêmes destinations auprès des mêmes cibles de clientèle, avec pour guide une stratégie nationale élaborée collectivement. 

Ainsi, l'attractivité doit être améliorée, alors que le rapport qualité-prix de la France est moins favorable que celui de nombreux autres pays. 

Les pouvoirs publics ont un rôle important pour améliorer la compétitivité, selon l'Institut Montaigne, en intégrant la notion de valeur ajoutée touristique et de simplicité d'usage dans toute réflexion future autour de la thématique de la réglementation. 

L'institut fait une dizaine de recommandations pratiques et argumentées qui vont dans le sens de :

  • Refondre notre système statistique de mesure du tourisme pour le mettre en conformité avec les nouveaux usages numériques et le rendre disponible et lisible pour l'ensemble des acteurs,
  • Restaurer la compétitivité internationale des acteurs du tourisme en France en veillant à la simplicité et à l'utilité de toute réglementation future et en l'évaluant à l'aune de la valeur ajoutée touristique,
  • Aligner les stratégies marketing des entreprises du tourisme avec la stratégie de promotion nationale définie par Atout France,
  • Créer des synergies fortes entre le secteur du tourisme et le dynamisme du secteur numérique en France.
Accéder au rapport


(*) L’Institut Montaigne est un think tank indépendant. Sa vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.

Popup
Élection membres du bureau