Actualité

1 2 3 4 5 0 vote

Les Résidences de Tourisme, des piliers pour les régions !

11/06/2014

Le parc constitué des résidences de Tourisme représente jusqu’à 55 % de l’hébergement touristique dans certaines régions françaises.

Avec 775 000 lits en juin 2014, les Résidences de Tourisme, Apart’hôtels et hébergements assimilés, au nombre de 2 249, représentent ainsi 25 % du parc de l’hébergement touristique bâti. (Evolution : 15,5 % en 2004 et 21 % en 2009).

Dans certaines régions la formule  » Résidences de Tourisme » dépasse même 55 % de l’offre. C’est le cas notamment des régions Savoie/Haute Savoie et Var/ Alpes Maritimes.

Le chiffre d’affaires de l’activité reste stable pour l’exercice 2013. Il s’est maintenu à 3,3 milliards d’euros. 30 % proviennent de la clientèle étrangère. Le concept a permis d’ailleurs d’accueillir 17 millions de visiteurs en 2013.

Un parc valorisé à 3,5 milliards d’euros

Financé en grande partie par l’épargne privée, 85 % par des particuliers, 5 % par des exploitants individuels, et 10 % par des investisseurs institutionnels, l’impact économique des Résidences de Tourisme sur leur environnement local est estimé, selon les chiffres révélés par une étude Atout France, à 3,5 milliards d’Euros.

Christian_Delom_Atout-France-residences de tourismeL’empreinte d’une résidence s’appréhende au travers de 2 circuits économiques distincts; « d’une part au travers de ses coûts d’exploitation à même de contribuer au développement de la sphère locale et d’autre part par les dépenses injectées par les touristes dans l’économie marchande de la région« , rappelle Christian Delom (photo), directeur de la Stratégie, de l’Observation et des nouvelles technologies d’Atout France.

Cette étude a été menée sur un échantillon de 4 097 appartements et près de 1 500 questionnaires clients.

79 % des personnes interrogées avaient déjà séjourné dans une résidence de tourisme dont 30 % dans le même établissement. Les primo clients sont surtout en ville.

Les résultats de l’étude laissent apparaitre par ailleurs une fréquentation prédominantes des CSP + puisque cadres et professions libérales représentent 41 % de la clientèle. Cette dernière est essentiellement familiale sur les secteurs Mer, Montagne et Campagne.

On note que la clientèle urbaine est plus jeune. Les motifs de séjour se répartissent pour ce secteur à 49 %  pour des raisons professionnelles, 42 % pour les loisirs et 9 % divers.

Crise oblige, les français sont plus regardants à la dépense et l’étude met en évidence que le budget hebdomadaire d’une famille étrangère est 33 % supérieur à celui d’une famille française (835 euros/625 euros). Les séjours de la clientèle étrangère sont globalement plus longs que ceux de la clientèle française, et c’est en ville que la proportion d’étrangers est la plus importante (36 %).

Parmi les 15 critères déterminants pour les clients dans leur choix de séjourner en Résidence de Tourisme, 4 motifs principaux communs aux 4 espaces ont été retenus : localisation de la résidence – la possibilité de cuisiner – avoir le choix d’être indépendant et le niveau de prix.

A noter que 67 % des séjours sont réalisés dans le cadre de séjours touristiques, 27 % pour des raisons professionnelles et 6 % personnelles (visite de famille, raisons médicales, autres…)

© laquotidienne.fr

Popup
Élection membres du bureau