Blog du président

Actualité

Pourquoi faut-il soutenir l'industrie ?

16/03/2016

Le secteur de l’industrie est un secteur difficile à appréhender par le grand public et les médias. Il est de notre responsabilité de le mettre en lumière et de rappeler que l’industrie reste le principal moteur de l’économie et en particulier des exportations françaises avec 96,5% du total des ventes.
C’est aussi un puissant facteur d’innovation avec 78% des dépenses de Recherche et Développement réalisées dans l’industrie.
C’est un secteur qui recrute, qui paie bien et qui produit un effet multiplicateur largement démontré : pour un emploi créé dans l’industrie, ce sont 3 ou 4 emplois qui sont générés par ailleurs.
Les jeunes ont donc tout intérêt à s’orienter vers un secteur qui propose une diversité de métiers et de niveaux de qualifications sans égale, les perspectives de carrières sont décuplées par l’intégration du numérique et touchent aussi bien les cadres que les ouvriers.
L’industrie a également intégré depuis longtemps la nécessité de soutenir ses investissements pour continuer à innover et gagner de nouveaux contrats. Cela joue aussi sur la marge et le niveau de confiance des chefs d’entreprise qui peuvent ainsi mieux piloter leur activité.
Au Pays Basque, notre dernier baromètre « entreprises » a révélé un très haut niveau de confiance des entreprises industrielles à 80% et une volonté de maintenir l’effort d’investissement et de reprendre des embauches.
L’industrie pèse 10% des emplois (soit plus de 13 500 salariés) et c’est en effet le secteur qui a le plus fortement progressé en termes d’emplois sur les 3 dernières années (+5% entre 2012 et 2014). On ne peut que se réjouir de cette dynamique.
Alors concrètement, quels sont les défis à relever pour l’industrie au Pays Basque ?
En janvier dernier, selon un sondage OpinionWay réalisé au national par le réseau des CCI, les chefs d’entreprises ont exprimé des attentes fortes sur 4 points clés :
1.    Les infrastructures
2.    La qualité de la recherche et développement
3.    La qualité de formation des salariés
4.    Les soutiens à l’innovation
Je crois que, sur ces 4 points, notre territoire et tous les acteurs économiques ont su apporter ensemble des réponses concrètes, mais le contexte mondial nous incite à rester vigilant et à poursuivre nos actions communes.
Côté infrastructure, les investissements réalisés sur le Port de Bayonne avec la Région, la CCI et les collectivités locales montrent la volonté de disposer d’un outil logistique performant qui sera complété par l’opérateur ferroviaire de Proximité OFP Sud-Ouest. La réouverture le 27 mars de la ligne Air France Biarritz-Charles de Gaulle est également un signe fort.
Concernant la Recherche et Développement, le territoire, la région et l’Etat ont également été au rendez-vous avec la création de l’école d’ingénieurs ESTIA il y a maintenant 20 ans. Désormais, les entreprises du Pays Basque et d’ailleurs peuvent s’appuyer sur les plateformes technologiques animées par les enseignants-chercheurs de l’ESTIA avec des solutions concrètes de transfert de technologies.
Côté formation, le Pays Basque est déjà au rendez-vous avec l’école d’ingénieurs, mais aussi toutes les autres formations qui existent sur le territoire. Aujourd’hui nous diplômons chaque année plus de 170 élèves ingénieurs à l’ESTIA. Demain pour répondre au manque de techniciens qualifiés nous lançons dès la rentrée 2016 un Bachelor de Technologie ESTIA avec les Arts&Métiers.
Quant aux soutiens à l’innovation, il existe de nombreuses initiatives à tous les niveaux, je pense à la BPI, la région, les agglomérations et je les encourage à continuer dans cette voie car nos entreprises, aussi bien les startups que les PME en ont vraiment besoin pour conquérir de nouveaux marchés.

Bref, nous avons à notre portée tous les atouts pour continuer à faire grandir le secteur de l’industrie au Pays Basque et en faire le moteur de la relance économique pour tous les secteurs d’activité de notre bassin d’emploi. Pour réussir, nous devons favoriser un esprit de coopération et de dialogue constructif. Nous devons dépasser les luttes partisanes pour nous rassembler autour des décisions stratégiques.

Les chefs d’entreprise le savent mieux que quiconque, notre quotidien et notre avenir se jouent aujourd’hui, ici au Pays Basque et ensemble.


André Garreta
Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Bayonne Pays Basque.

Popup
Élection membres du bureau